De la vie dans les lacs glaciaires ?

-A A +A
Dans le cadre du programme "lacs sentinelles", les premières mesures ont été réalisées dans les lacs d'Arsine, sous la houlette de l'ONEMA. Elles se poursuivent aussi au lac du Pavé qui, depuis l'an dernier, a perdu son névé.

Bateau, sonde, thermomètre, ordinateur et autres éprouvettes... Tout ce matériel a été acheminé à dos d'hommes jusqu'aux lacs d'Arsine puis jusqu'au lac du Pavé, au début du mois d'août. Des agents de l'ONEMA (Office national de l'eau et des milieux aquatiques), avec l'aide de collègues du Parc national des Écrins, ont en effet mené à bien une opération de prélèvement et de mesures dans le cadre du programme "Lacs sentinelles".

L'équipe était accompagnée de Laurent Cavalli, Maître de conférences à l'IMEP (Institut Méditerranéen d'Ecologie et de Paléoécologie) à Marseille et spécialiste des lacs de montagne, et de Rémi Chappaz, Professeur et directeur du département Environnement Technologies et Sociétés de l'Université de Provence.

Un agent de la DDT et des représentants de l'Agence de l'Eau RM&C ont suivi également ces opérations de terrain. L'occasion pour ces partenaires de mieux s'informer sur la mise en œuvre concrète de ce programme.

2011-09-arsine-600

Une première série de mesures effectuée sur les lacs d'Arsine a révélé une profondeur maximale de 33 m dans le lac d'Arsine Est. "La profondeur était de 40 m lors des mesures réalisées en 1985", indique Eric Vannard, garde-moniteur au Parc. Par ailleurs, l'analyse des prélèvements permettra peut-être de confirmer la présence, aujourd'hui suspectée, de zooplancton dans ces lacs.

2011-09-lacs-sent-carr2011-09-lacs-sent-donnees

De nouvelles mesures ont également été effectuées sur le lac du Pavé qui, contrairement à l'an dernier à la même date, n'avait plus son névé...

Quelques résultats des mesures réalisées au Pavé en 2010 :

Le thermomètre immergé en 2010 a enregistré une température maximale de 8.3 °C le 5 septembre 2010. Il est resté stable à 0°C par la suite, sans doute piégé dans la glace recouvrant le lac (la température de l'eau sous la glace est généralement comprise entre 3.5 et 4 °C).

Enfin, l'analyse des prélèvements de 2010 a révélé la présence de plusieurs espèces de diatomées (algues microscopiques),  d'une espèce de cladocère et d'une espèce de copépode (zoo plancton) : ainsi, ce lac apparu voilà moins de 100 ans et qui reste pris par la glace pendant la plus grande partie de l'année, est déjà colonisé par la vie...

Le parc des Ecrins a profité de cette opération pour réaliser des mesures physiques (température, conductivité, teneur en oxygène...) à diverses profondeurs dans les deux lacs, grâce à la sonde prêtée par le laboratoire EDYTEM.

Les résultats des mesures et des analyses de l'eau de 2011 seront connus en 2012.

rhone-alpes-logo

Logo-Rgion-PACA-quadri-150
Plusieurs travaux et études scientifiques sur le suivi des lacs sont soutenus financièrement par les Régions

Pour en savoir plus sur les lacs du Parc national des Ecrins, lire aussi :

La machine à remonter le temps - juin 2011

Des chercheurs ont prélevé une carotte d'environ 15 mètres de sédiments au fond du lac du Lauvitel, avec l'aide d'agents du Parc national des Écrins. L'objectif : reconstituer l'histoire du site...

Un pavé dans le lac - août 2010

Jeu de mot facile pour retracer le travail au lac du Pavé, consistant à mesurer différents paramètres comme la température, les dimensions du lac, le zooplancton, les sédiments...

Des lacs sentinelles dans les Alpes - novembre 2010

Les premières bases d'un réseau de suivi des lacs de montagne ont été posées lors du séminaire technique organisé dans les Écrins au début du mois. Gestionnaires et universitaires ont défini ensemble les priorités et actions à mettre en œuvre.

Le dossier : Les lacs, miroirs fragiles des Écrins

Au même titre que les glaciers, les lacs sont emblématiques des paysages de montagne. Patrimoine esthétique et touristique inestimable, ils constituent également une ressource en eau qui mérite toute notre attention.