Labellisation de la Maison du Parc du Valgaudemar

-A A +A
Qu'il soit moteur, visuel, auditif ou mental, chacun de ces quatre handicaps est pris en compte dans la conception de ce nouvel équipement d'accueil qui vient de recevoir le label "tourisme et handicap".

Le projet, dès son origine, avait marqué sa volonté d'exemplarité en la matière...

Pour cela, il a reçu un appui financier supplémentaire de la GMF dans le cadre du mécénat apporté par cette mutuelle en faveur de l'accessibilité dans les parcs nationaux de France.

Fin octobre, une visite de la Maison du Parc du Valgaudemar par les experts de l'association tourisme et handicap a permis de regarder l'ensemble de ce nouvel équipement d'accueil sous l'angle de son aptitude à répondre à l'accueil des personnes handicapées.

A l'issue de cette évaluation, la Maison du Parc national des Ecrins de La Chapelle-en-Valgaudemar a reçu le label « tourisme et handicap » pour les quatre handicaps : moteur, visuel, auditif, mental.

2011-label-montage

Banque d'accueil adaptée, maquette à toucher, audio-guides... sont quelques unes des réalisations adaptées aux publics souffrants de handicaps accueillis à la Maison du Parc à La Chapelle-en-Valgaudemar.

Toute l'équipe qui s'était mobilisée en ce sens s'en réjouit et voit ses efforts récompensés.

Places de parking réservées, cheminements intérieurs et extérieurs adaptés aux handicaps moteur et visuel (rampes à faible déclivité, bandes de guidage au sol), maquettes tactiles, audioguides, boucle magnétique en salle audio-visuelle et à l'accueil, éléments naturels à toucher, témoignages audio, éléments braille et gros caractères ...

Toute la scénographie intérieure de plain-pied s'efforce d'être accessible à tous et de répondre de façon ludique à tous les publics.

L'accompagnement d'Alain Tomasini en charge du volet tourisme et handicap au service tourisme du Conseil Général des Hautes-Alpes et la vigilance d'Emmanuelle Brancaz, chargée de ces aspects au Parc national des Écrins, ont guidé concepteurs et collaborateurs internes vers cette exigence. Elle sera également au cœur du prochain grand chantier, celui de la qualification et la mise aux normes de la Maison du Parc de Vallouise.

Pour l'heure, en Valgaudemar, il convient de pousser plus loin la cohérence de l'accueil de personnes handicapées, en travaillant à l'aménagement d'un site naturel qui puisse être vécu par ces visiteurs à l'enthousiasme communicatif.

Les formations à leur accueil sont aussi à l'ordre du jour.

UNE MAISON POUR TOUS, LA NATURE EN PARTAGE

La Maison du Parc s'inscrit dans une logique de valorisation des patrimoines mais aussi de lieu de rencontres et d'échanges au sein de la vallée. C'est une reconfiguration totale (travaux de bâtiment et d'aménagements intérieur et extérieur de scénographie-interprétation) de la maison du Parc qui a eu lieu et qui a nécessité une extension importante, dans une démarche d'exemplarité et de qualité d'accueil pour tous.

La conception a intégré, dès le départ, la prise en compte des publics en difficulté : personnes âgées, handicapées, personnes avec poussette... C'est grâce à cet esprit que le Parc a obtenu la labellisation « Tourisme et Handicap » dans les quatre déficiences (auditive, mentale, moteur, visuelle).

2001-06-salleaudio-visuel

Le processus :

- intégrer la notion d'espace partagé destiné à tous les publics dès les premières réunions de travail, avec le bureau d'architectes et le muséographe.

- accompagner le travail de conception et de réalisation avec en appui le conseil général des Hautes-Alpes (Alain Tomasini) en charge des dossiers de labellisation et l'association Alpes Regards 05 sur le handicap visuel (Maryline Alix).

- créer des espaces clairement définis par l'architecture même des lieux pour faciliter les repères et les cheminements pour chacun. La démarche est identique dans la conception même de la muséographie.

Des cheminements adaptés en extérieur comme en intérieur :

2001-06-ext22001-06-ext1

2001-06-expoUne pente peu inclinée avec l'aménagement de paliers de repos, un revêtement roulant en stabilisé, le bornage par un fil d'Ariane et des lumières intégrées, desrampes à 2% maximum, une bande podotactile dans l'ensemble de la maison, du contraste entre sol/mur et mobilier, des dalles de danger devant les escaliers existants et un éclairage spécifique.

A ce titre, le concept d'éclairage par leds des parois vitrées des alcôves dans l'exposition permanente apporte une solution efficace tout en amenant un plus dans la muséographie.

2001-06-podoUn aménagement bien identifiable des espaces

Des places de stationnement pour les personnes en situation de handicap, une signalétique claire....
et des maquettes tactiles et en braille disposées à trois points clés du site : aux abords du parc se stationnement, à l'entrée de la maison, en début d'exposition permanente pour une meilleure compréhension de l'organisation de l'espace et une meilleure appréhension du lieu où l'on se trouve.

Des outils de découverte pour tous

Des maquettes tactiles du territoire ou représentative du bocage, des témoignages à écouter, des éléments naturels tels que : troncs de bois, pierres, bois flotté et pierre polie à toucher, des espèces à découvrir au doigt ou par le jeu des crayons, des audioguides...

2001-06-audioguide-2002001-06-banque2001-06-signa-114

2001-06-tactile

2001-06-temoignage2952001-06-toucher

Tout ce qui facilite la vie de chacun :

Une banque d'accueil et des tablettes à hauteur, des outils d'amplification de sons, un mobilier de repos facilement repositionnable, des toilettes adaptées....

Et des agents formés à l'accueil de tous les publics !

L'idée est de développer un accueil adapté aux différents et de permettre à chacun de découvrir la nature que ce soit par le biais de la maison du parc ou par des animations organisées sur l'extérieur. A ce titre, l'équipe du secteur du Valgaudemar organise le vendredi 29 juillet une balade contemplative à la découverte du paysage, dans le vallon de Navette, accompagnée d'une flûtiste. Cette sortie est accessible à tous les publics quel que soit le handicap... et aux personnes valides aussi !

 

A lire aussi : Valgaudemar : la maison du Parc en avant-première - Juillet 2010

 Les habitants de la vallée étaient les premiers invités de la Maison du Parc à La Chapelle. Samedi, ils ont visité le bâtiment, les expositions... et profité des premières projections dans un espace audiovisuel de grande qualité qui pourra être utilisé pour différentes programmations.

 

Le Label officiel pour la Maison du Parc du Valgaudemar 

La plaque mentionnant les quatre handicaps pris en compte dans ce lieu d'accueil a été remise officiellement à Jean-Claude Catelan, maire de La Chapelle-en-Valgaudemar et administrateur du Parc national des Écrins.