Le changement climatique à l'école : on en parle et on expérimente !

-A A +A
Avec le programme transfrontalier CClimaTT, de nombreux travaux scientifiques ont été menés entre 2017 et 2020, ainsi que des actions de sensibilisation. Comment agir pour réduire les effets du changement climatique ? Les enfants, citoyens de demain, peuvent-ils être impliqués dans les adaptations nécessaires de notre société ?

École de Réotier - © Environnement et Solidarité 05Le changement climatique a-t-il des conséquences sur les milieux naturels, les habitats et les espèces montagnardes ?
C'est pour trouver des éléments de réponses que le programme transfrontalier CClimaTT a été construit, sur un large territoire alpin italien et français. Parmi les réalisations sur ce thème, le Parc national des Écrins a lancé un appel à projets pour des animations dans les écoles et collèges de son territoire cet automne. Trois associations haut-alpines y ont conjointement répondu : Environnement Solidarité (CPIE), Gap Sciences Animation 05, et l'Écho des Sources.
Grand succès ! La thématique énergie/climat intéresse beaucoup les enseignant(e)s du fait de sa place importante dans notre société et de sa transversalité avec les programmes scolaires.

Au total, 24 interventions ont eut lieu dans les écoles de La Grave, Vallouise-Pelvoux, Embrun, Réotier, Puy-Saint-Eusèbe, Châteauroux, Saint-Jean Saint-Nicolas, Chaillol, Ancelle, Chauffayer, et Chabottes, ainsi qu'au collège d'Embrun.

École de Puy-Saint-Eusèbe - © Maud Gaget © Gap Sciences Animation 05

Gaëtan Martinon, de l'assocation L'Écho des Sources, fait le bilan du projet :

« Ce programme pédagogique construit en partenariat avec Gap Science Animation 05 et Environnement Solidarité (CPIE Haute Durance) nous a permis de proposer des interventions pour toutes les classes d’âges, du cycle 2 au collège (7 ans à 14 ans), et de couvrir une grande partie des établissements scolaires du territoire du Parc national des Écrins, côté Hautes-Alpes. Malgré le manque de temps pour travailler sur les contenus entre nos structures, nous avons réussi à développer et mutualiser des outils pédagogiques spécifiques sur les thèmes de l’effet de serre, des activités humaines, des énergies fossiles, des énergies non renouvelables et renouvelables, et de l’écocitoyenneté. De plus, chaque classe à reçu le poster réalisé par le réseau Éduc’alpes ciblant les conséquences du réchauffement climatique en montagne. »

C'est toute une palette d'outils et de supports qui ont été proposés aux enseignants : utilisation du conte et de la marionnette, enquête, expériences scientifiques, diaporama, jeu de rôle, devinettes sensorielles, ateliers, réflexion, débat.... De quoi s'adapter à l'âge et aux capacités des enfants, de varier les contenus et de capter leur attention ! Les retours de ces interventons sont très positifs, enfants et enseignants étant très satisfaits. École de Puy-Saint-Eusèbe - © Maud Gaget

« Les enfants ont surtout retenu la mascotte de Gaétan (ndlr : L'Écho des Sources), la marionnette Moustique dont ils ont fait le portrait à l'écrit et par des dessins et qui les a beaucoup fait rire. »
Maud Gaget, école de Puy-Saint-Eusèbe.

 

École de Vallouise - © Environnement et Solidarité 05 « Célia est venue nous voir. Elle est éducatrice à l’environnement. Elle nous a lu une histoire « Joyeux Noël 2065 ». Dans cette histoire, il n’y avait plus de neige à la montagne, à cause de réchauffement. Célia nous a appris des choses sur le réchauffement climatique. Elle nous a appris ce qu’est l’effet de serre. La couche d’ozone fait une protection autour de la terre comme une serre pour le jardin. Le soleil chauffe la terre. S’il n’y avait pas l’effet de serre, il ferait -18° sur la Terre et il n’y aurait pas de vie. Mais la pollution augmente l’effet de serre. En cinquante ans, la température a augmenté de 2°C. Nous avons fait une expérience. Elle avait amené un plat en verre pour faire la couche d’ozone qui protège la terre. A cause de la pollution, il y a des trous dans la couche d’ozone. La pollution c’est les déchets, les usines, les voitures… Le réchauffement climatique a des conséquences : inondations, éboulements, fonte des glaciers, stations de ski sans neige, problème d’eau, changement de végétation, conséquences pour les animaux, décalage des saisons, ouragans… Il y a des solutions : faire attention à ne pas gaspiller l’eau, faire attention à ne pas acheter des choses qui sont fabriquées loin, utiliser son vélo à la place de la voiture, ne pas voyager trop loin… »
Les enfants de la classe de CE1-CE2 de Vallouise.

Des enseignements et des paroles d'enfants qui, gageons-le, continueront à se répandre et à prendre de l'ampleur dans notre avenir proche !

Le programme Alcotra transfrontalier CClimaTT, Changements Climatiques dans le Territoire Transfrontalier a rassemblé le Parc Gesso e Stura, l'Autorité de gestion des aires protégées des Alpes Maritimes, la commune de Cuneo, la Région Piémont, l'Union des communes Colline di Langa e del Barolo, le Parc national du Mercantour et le Parc national des Écrins.

Pour en savoir plus sur le programme :
https://www.ecrins-parcnational.fr/cclimatt-changements-climatiques-territoire-transfrontalier
http://www.cclimatt.eu/