Un coup de neuf à la cabane de Marjas !

-A A +A
Les stagiaires de l’association Le Gabion n’ont pas chômé au mois d’août ! Pendant une semaine, ils ont restauré la cabane de Marjas, une cabane en pierres sèches située sur les hauteurs de Dormillouse.

La belle équipe des stagiaires/bénévoles - © J.P. Telmon - PNE Les cabanes de bergers, patrimoine remarquable

Il existe sur le territoire du parc national de nombreuses cabanes de bergers. Si certaines d’entre elles sont toujours utilisées dans la cadre de l’activité pastorale, d’autres sont peu à peu oubliées et se dégradent au fil du temps. Leur architecture est pourtant parfois remarquable ! C’est le cas de la cabane de Marjas, construite sur une pâture communale au-dessus de Dormillouse (commune de Freissinières). Frédéric Sabatier, chargé de mission architecture, urbanisme et paysage au Parc national des Écrins explique : « Il s’agit d’une cabane de bergers très ancienne en pierres sèches. Elle a été plusieurs fois remaniée, signe de son occupation régulière. Elle constitue un patrimoine assez remarquable du parc national. Il est donc tout naturel que nous ayons participé à la restauration de cette construction. »

L'équipe au travail - © L. Cagin L'équipe au travail - © L. Cagin

Un projet collectif

C’est l’association embrunaise Le Gabion qui s’est chargée de donner un bon coup de neuf à la cabane de Marjas. Cette association spécialisée dans la conservation du patrimoine et des savoir-faire est en effet un centre de formation aux métiers d’ouvriers et d’artisans. Sont ainsi intervenus sur le projet 9 stagiaires aspirant à devenir ouvriers professionnels en rénovation du patrimoine, sous la houlette du formateur Louis Cagin. Plusieurs bénévoles, habitants de Dormillouse, sont également venus leur prêter main forte. Du côté des partenaires institutionnels, le Parc national a imaginé ce partenariat et a pris en charge une partie des frais logistiques (repas et hébergement), tandis que la mairie de Freissinières a financé les matériaux pour reconstruire la toiture.

L'équipe au travail - © J.P. Telmon - PNE Une restauration minutieuse !L'équipe au travail - © J.P. Telmon - PNE

Entre le 9 et le 14 août, les stagiaires et les bénévoles se sont affairés autour de la cabane. Purge des parties dont l’appareillage (l’assemblage des pierres entre elles) menaçait, démontage des éléments qui juraient trop par rapport aux anciens assemblages, reprise des murs et rehaussement pour permettre l’installation d’une nouvelle toiture : la semaine a été bien occupée ! Ultime étape du projet de restauration, la pose de la toiture en bardeau de mélèzes sera réalisée à l’automne par les bénévoles du village.

Cette restauration par Le Gabion est loin d'être une première : l'association et ses stagiaires interviennent dans le sud des Écrins depuis 5 ans. Dans l'Embrunais par exemple, une ancienne cabane de berger sur l'alpage de l'Hivernet a eu droit à une rénovation en bonne et due forme en 2016 et 2018.