Coeur de nature bat son plein...

-A A +A
Depuis dimanche dans le Haut-Champsaur, le festival poursuit sa route entre Champoléon et Pont du Fossé. Une soirée concert-bal folk à la maison de la vallée clôture cette semaine d'échanges, rencontres, expositions et projections proposée par le Parc national et l'association "Neige et montagne", marquant aussi l'anniversaire des 40 ans du Parc.

Six jours de festival, des rencontres et des découvertes en pagaille.

En Champsaur, depuis le début de la semaine, le public est invité à « vivre la montagne et à la raconter ».

La deuxième édition de "Coeur de nature" est proposée par le Parc national des Écrins, dans le cadre des festivités de ses 40ans,  et l'association "Neige et montagne".

Un événement participatif qui donne une large place à l'échange et à la découverte.

Les deux premiers jours se déroulaient au cœur de la vallée de Champoléon : un  dimanche ponctué de différents ateliers sportifs, nature ou bien-être et l'incontournable montée au Vieux Chaillol sous un soleil de plomb.

2013-08-cdn-champo12013-08-cdn-champo2

2013-08-cdn-lundi

2013-08-cdn-champo3Le lundi a permis de faire connaissance avec les habitants des hameaux des Borels, du Châtelard, des Fermonds, des Baumes...

A compter de mardi, c'est du côté de Pont du Fossé et de ses environs que le festival a poursuivi sa route.

Les enfants ont pu venir écouter des contes toujours merveilleux autour de la nature.

2013-08-cdn-ech12013-08-cdn-ech2
Un petit détour par les grands espaces américains à travers la littérature de nature « Nature writing » grâce à une table ronde animée par  F.Ceard librairie alpine, C.Galleron et G.Lebaudy Maison du berger... et une irrésistible envie de plonger dans la lecture d'auteurs comme Mary Austin, John Muir et tant d'autres...
2013-08-expo-ecole295-1En soirée, une échappée dans le Montana pour accompagner les bergers et leurs moutons dans leur dernière transhumance au cœur des grands paysages avec la projection de « Sweetgrass ».

Et durant tout le festival, le public peut profiter des expositions installées à la Maison de la vallée : les photographies de Nicolas Fragiacomo, des œuvres Art et Nature dans les Ecrins mais aussi une exposition sur la faune ou encore la présentation du très beau travail réalisé par les enfants de l'école de Saint-Jean Saint-Nicolas sur le Parc au cours de l'année scolaire.

2013-08-expo-ecole600

Mercredi, une quinzaine de personnes est venue parcourir les alpages de Serre-Eyraud aux côtés du botaniste Jean Ritter. Photos, aquarelles, dessins, vidéos, confection d'herbier... Chacun a rendu compte de sa perception de cette rencontre.
2013-08-cdn-sortie1
2013-08-cdn-sortie2

La soirée s'organisait sur le thème des voies : les voies d'eaux, tout d'abord avec la projection en avant-première du dernier documentaire de Xavier Petit sur les canaux du Champsaur-Valgaudemar puis les voies de communication à travers le très beau film de Bernard Favre « La trace ».

Galerie d'images du Festival...

  {morfeo 100}

Ce jeudi,  c'était une invitation à partir à la découverte du hameau de Costebelle.

Une petite équipée motivée empruntait le sentier ombragé, travaillé par les anciens habitants de ce lieu définitivement délaissé dans les années 60. La « coste » ne décourageait pas les marcheurs qui cheminaient tout en écoutant avec grand intérêt Michel Francou, le garde-moniteur qui les accompagnait.

2013-08-cdn-aquar1

2013-08-cdn-sortie-jeudiCe hameau, tout en étant situé à l'ubac, bénéficiait d'un excellent ensoleillement de part son orientation plein ouest. Les quelques familles qui vivaient encore là-haut dans les années 30 virent arriver l'électricité mais jamais l'eau courante. Le garde moniteur du parc, Michel Francou demande au groupe d'imager les lieux à l'époque ou les abords des maisons étaient entretenus, les frênes étaient taillés en forme de « tétard » pour le bois de chauffage et nourrir les bêtes, l'espace y était donc bien plus ouvert, libérant le regard jusque loin dans la vallée.

Quelques toits de lauzes continuent de s'effondrer lentement, au fil des hivers passants. Seules les cheminées, pour lesquelles la construction nécessitait le savoir faire du maçon, se dressent encore fièrement dans le paysage très paisible de cette fin d'été certaine marquée par l'arrivée des colchiques.

L'aquarelliste Alexis Nouaillat rapportait de cette journée de rencontres chaleureuses et d'échanges très conviviaux quelques croquis et aquarelles.

En soirée, il était question de la montagne vécue, parcourue en présence de deux guides de haute montagne : Gwen MARIBAS réalisateur du film « Dévoluy 360° » et  Rolland MARIE lui aussi guide de haute-montagne et infatigable initiateur des jeunes à l'escalade et aux pratiques d'alpinisme.
A partir de ses images et de ses expériences multiples, il propose d'échanger autour de l'alpinisme et son évolution au cours de ces 30 dernières années.

Vendredi : Une initiation à l'escalade et un ateliers dans les blocs était proposé : "grimper c'est regarder" .
Voir le reportage de France 3 sur les 40 ans du Parc national des Ecrins, réalisé lors de l'atelier d'escalade.

En soirée, un bal folk en clôture du festival à la Maison de la Vallée de Pont-du-Fossé...

 

Voir la vidéo réalisée par Géraldine Driss (Planète Champsaur) lors la sortie de lundi dans la vallée de Champoléon

Voir la vidéo réalisée lors de la balade botanique avec Jean Ritter, "homo botanicus"

Coeur de nature - carnets de découverte dans le... par Parc-national-des-Ecrins