L'institution et le territoire

-A A +A

Le massif de la Meije vu du plateau d'Emparis - © Pascal Saulay - Parc national des Ecrins Le Parc national des Écrins est l’un des dix parcs nationaux français avec la Vanoise, Port-Cros, les Pyrénées, les Cévennes, le Mercantour, la Guadeloupe, la Réunion, la Guyane et les Calanques.

Après la création éphémère d’un “parc national de la Bérarde” en 1913, il faut attendre 1973 pour la création officielle du Parc national des Écrins sous l’impulsion des alpinistes, des associations naturalistes et du Club Alpin Français.

Entre Gap, Grenoble et Briançon, le parc national des Écrins est délimité approximativement par les vallées de la Romanche au nord, de la Guisane et de la Durance à l'est et au sud, du Drac à l'ouest.

C'est un territoire de haute montagne dont la chaîne des principaux sommets structure l'ensemble du massif selon une architecture complexe qui culmine à 4 102 mètres à la Barre des Écrins.

Dans cette rubrique du site, vous trouverez les informations concernant l'institution et le fonctionnement de ses instances, les actes administratifs et appels d'offre....

Téléchargez les documents de présentation générale du Parc national des Ecrins.

Créé en mars 1973, le Parc national des Écrins est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Ses personnels développent des missions de connaissance, de préservation des espèces et des milieux, d'accueil du public et d'accompagnement du développement du territoire.

La connaissance et le suivis des patrimoines naturels du Parc national, au quotidien des agents du Parc national © Christophe Albert/PNE

Différentes instances (conseil d'administration, conseil scientifique, conseil économique social et culturel) permettent l'implication d'élus, d'acteurs locaux et d'experts dans la mise en œuvre de la charte, projet de territoire porté par les communes qui ont choisi d'y adhérer.

Après celle de 1960 qui a présidé à la création des neuf premiers parcs nationaux, une nouvelle loi a été adoptée en 2006. Elle assied le principe d’une zone protégée appelée « cœur de parc » (ancienne zone centrale) et d’une « aire d’adhésion » (ancienne zone périphérique). L'aire d'adhésion rassemble les communes et l'établissement public dans une charte, véritable projet de territoire, associant différents partenaires pour tracer les ambitions d’un développement durable.

 

Pour le respect de la réglementation, la surveillance fait partie de la mission de police assurée par les gardes-moniteurs et agents assermentés du Parc national des Ecrins - © Thierry Maillet/PNELES MISSIONS d'un Parc national concernent :

  • la préservation des espèces, des habitats et des ressources naturelles,
  • la connaissance et l'accueil de la recherche scientifique,
  • l'accueil, la sensibilisation du public et l'éducation à l'environnement,
  • l'accompagnement du développement local et durable.

Avec une petite centaine de salariés, le Parc national des Écrins est organisé autour d'équipes de terrain qui animent les sept secteurs géographiques du territoire.

Le siège du Parc national, situé à Gap, regroupe la direction, un secrétariat général et trois services thématiques autour des volets scientifiques, des politiques d'accueil, des actions d'aménagement et de développement.

Le directeur du Parc national est nommé par le ministre après avis du Conseil d'administration sur les candidatures.

réunion du conseil scientifique du Parc national des Ecrins © Pascal Saulay/PNEUn conseil scientifique apporte son expertise.

Un conseil économique, social et culturel orchestre la réflexion avec les partenaires socio-professionnels et représentants associatifs du territoire.

Le conseil d'administration du Parc national rassemble des élus locaux, des représentants de services de l'Etat, des scientifiques, des représentants d'associations de protection de la nature, de pratiquants d'activités et d'usagers de l'espace.

 Autour du président et des vice-présidents, le bureau prépare le travail du conseil d'administration qui se réunit en moyenne trois fois par an pour voter le budget et délibérer sur les sujets qui lui sont soumis.

Le Parc national des Écrins fédère les communes adhérentes à la charte sur deux départements (Hautes-Alpes et Isère) et deux régions (PACA et Rhône-Alpes).

Constitués en réseau, les Parcs nationaux travaillent à la protection et à la gestion des patrimoines naturels et des paysages ainsi qu'à la sensibilisation des publics aux questions de la conservation des patrimoines.

L'action du Parc national des Écrins est évaluée par des experts européens, dans le cadre du diplôme européen qui lui a été octroyé par le Conseil de L’Europe depuis 1990. Une distinction qui lui a été renouvelée en 2010.

Au niveau international, le Parc national des Ecrins a été l'un des fondateurs du Réseau Alpin des Espaces Protégés qu'il a « abrité » pendant plusieurs années à Gap.
Alparc rassemble près de 300 espaces protégés dans les huit pays de l’arc alpin.