Glaciers

-A A +A

Glacier du Pelvoux ©Ludovic Imberdis - Parc national des Ecrins

La connaissance et le suivi des milieux font partie des missions du Parc national des Écrins. L'évolution des glaciers, milieux emblématiques de ce territoire de haute montagne, interroge les professionnels de la montagne, le grand public et les scientifiques.

Depuis le début des années 2000, le Parc national a mis en place, avec le soutien du Laboratoire de Glaciologie et de Géophysique de l'Environnement de Grenoble et de l'Irstea (ex-CEMAGREF), plusieurs protocoles de suivi des glaciers.
Les agents du Parc national réalisent des mesures sur plusieurs glaciers dont le glacier Blanc qui fait l'objet d'une attention particulière. Ces données, accumulées sur le long terme, sont une contribution aux études et aux suivis des changements climatiques globaux.

Gardes-moniteurs progressant dans les crevasses du Glacier Blanc ©Thierry Maillet - Parc national des Ecrins

Le suivi des glaciers s'inscrit sur le long terme et nécessite des compétences techniques fortes ainsi qu'une bonne connaissance de la haute montagne et du territoire : cette mission se place ainsi tout naturellement au cœur du métier des agents de terrain.

Gardes-moniteurs effectuant les relevés de balises sur le Glacier Blanc ©Mireille Coulon - Parc national des Ecrins Les constats photographiques, les mesures de fronts (relevés topographiques), les mesures d'accumulation et d'ablation réalisées par les gardes-moniteurs permettent d'obtenir un état des lieux annuel de l'évolution des glaciers et de le conserver en mémoire.

Une bonne vingtaine de glaciers fait l'objet d'un suivi photographique avec un pas de temps régulier de 1 à 3 ans. Ces séries photographiques effectuées depuis le même emplacement et selon le même cadrage permettent de suivre l'évolution des paysages qui s'avère parfois spectaculaire, comme au glacier Blanc ces dernières années.

L'évolution du glacier Noir et l'avance du glacier rocheux du Laurichard sont mesurés par relevés topographiques annuels.

Dans le cas du Laurichard, ces mesures sont confrontées à celles prises par les instruments installés par les scientifiques du laboratoire EDYTEM.

Bilan volumique du glacier Blanc entre 1981 et 2002 ©Parc national des EcrinsLes mesures d'accumulation et d'ablation (bilan de masse) réalisées sur le plateau du glacier Blanc donnent lieu à un bilan annuel. Les données sont transmises au LGGE (laboratoire de glaciologie) et à l'Irstea. Elles constituent des informations de terrain précieuses, intéressant les chercheurs pour développer des modèles d'évolution des glaciers ou poursuivre des études sur les bilans de masse.

Ces données, accumulées sur le long terme, sont une contribution aux études et aux suivis des changements climatiques globaux.

D'autres études plus poussées sont menées sur les glaciers des Écrins  (mesures fines du déplacement du Laurichard, étude de l'impact du changement climatique sur des glaciers couverts…) en s'appuyant notamment sur les données récoltées par le Parc national.

 

Installation de perches dans la glace au glacier Blanc - sonde thermique ©Bouvier Martial - Parc national des Ecrins

Pour en savoir plus, voir aussi

Cahier thématique Glaciers

CHRONIQUE NATURE

Le suivi du glacier Blanc

Martial Bouvier, garde-moniteur, coordonne les mesures de suivi des glaciers pour le Parc national. et explique ce travail de longue haleine qui alimente les travaux nationaux et internationaux des glaciologues.

Glacier Blanc : encore un bilan en négatif - octobre 2016

Dossier > Au cœur du glacier rocheux du Laurichard

Chronique nature > [Sentinelles du climat] Les glaciers, condamnés à disparaître ?
 

Echo des Ecrins > L'écho des Ecrins n°41 - juin 2016
 

La nouvelle carte des glaciers

L'été fut chaud pour le glacier Blanc ! Nov 2015

Glacier Blanc : un bilan légèrement positif - nov 2014

 Glacier Blanc : les mesures du printemps - juin 2014
Les accumulations de neige sont légèrement sous la moyenne : 146 cm d'équivalence en eau (1/3 de moins que l'an dernier) et 11 cm en dessous de la moyenne. C'est le bilan de l'opération de carottage du mois de mai au glacier Blanc.

alt

Bilan positif pour le glacier Blanc ! Octobre 2013
Une année de répit dans la régression du glacier Blanc : c'est le bilan calculé à l'issue des dernières mesures réalisées début octobre par l'équipe des gardes-moniteurs

altUn bel hiver pour le glacier Blanc - mai 2013
Le manteau de neige accumulée est dense et très épais (4,60 mètres). Les mesures ont été réalisées la semaine dernière par les agents du Parc national dans le cadre du "bilan de masse" de ce glacier... qui dépendra surtout des températures de l'été prochain.

 

Installation de perches dans la glace au glacier Blanc - sonde thermique ©Bouvier Martial - Parc national des Ecrins
Installation appareil photo automatique - glacier Blanc ©Bouvier Martial - Parc national des Ecrins
Relevé des balises du glacier Blanc ©Saulay Pascal - Parc national des Ecrins