Les survols non motorisés

-A A +A

Parapente, deltaplace, planeur... Le survol non motorisé est un mode de découverte du Parc national des Écrins. Cette pratique ne peut s'exercer sans perturbation majeure des espaces naturels que si elle prend en compte certains enjeux environnementaux. Cela se traduit par des règles, ou des préconisations, en fonction des territoires ou des périodes. Le dialogue avec les représentants des pratiquants permet de concilier ces pratiques avec les enjeux environnementaux.

Les périodes de mises bas des ongulés, celles de nidification des oiseaux mais aussi la période hivernale au cours de laquelle les animaux économisent leurs ressources pour survivre, sont les périodes les plus sensibles.

Dans le cœur du Parc national des Écrins, le survol des aéronefs non motorisés à une hauteur inférieure à 1000 m du sol est réglementé par le Directeur (article 15-II du décret n°2009-448 du 21 avril 2009 de création du Parc). Des conventions sont également signées entre les Fédérations françaises des sports de nature concernées et le Parc pour une prise en compte des enjeux de préservation de la faune sur l'ensemble de territoire du Parc national des Écrins.

En aire d'adhésion, aucune règle spécifique au Parc n'existe. Par contre l'adaptation de certaines pratiques comprenant notamment l'absence de survol à basse altitude de territoires sensibles à certaines périodes, ou le fait d'éviter les survols pouvant surprendre les animaux (les débouchés en crêtes par exemple) permettent d'éviter les perturbations des animaux. Les zones sensibles sont communiquées aux pratiquants et, dans la mesure du possible, disponibles pour chaque saison sur le site internet du parc.

Parapente - photo PNE Vol libre : parapente et deltaplane

Dans le cœur du Parc national des Écrins la pratique du vol libre est réglementée par arrêté du Directeur du 19 avril 2013 (arrêté n°113/2013 réglementant le survol non motorisé en vol libre).

Le vol libre est autorisé au dessus du cœur du parc du 1er juillet au 31 octobre. Au cours de la période du 1er mai au 30 juin, seuls les décollages en parapente depuis certains sommets sont autorisés selon des cheminements identifiés (cf.cartes jointes).

Les survols en vol libre sont interdits sur l'ensemble du cœur du Parc du 1er novembre au 30 avril.

Il sont interdits toute l'année au dessus de la réserve intégrale du Lauvitel.

Dans la mesure où les activités doivent laisser le moins de trace pérenne de leurs pratiques, les aménagements des aires d'envol et d’atterrissage sont interdits dans le cœur du parc.

Une convention a été signée le 30 novembre 2011 entre la Fédération française de vol libre et le Parc national des Écrins (télécharger le texte en pied de page).

vol libre - carte générale Vol libre - carte zone 1 Vol libre - carte zone 2

Des conseils pour les pilotes de parapente

Quelques recommandations aux pilotes de parapente, diffusées conjointement par le Parc national et la fédération française de vol libre dans le cadre de leur travail en commun pour concilier au mieux la pratique et le respect de l'environnement.

Ce message doit permettre au pilote de se comporter avec le maximum d'égards sans disposer de connaissances particulières. Le pilote qui tient compte des recommandations peut ainsi être sûr qu'il peut pratiquer son sport comme ami de la nature et sans mauvaise conscience.

1. S'en tenir aux places d'envol, itinéraires de vol et places d'atterrissage recommandés par les clubs et les écoles ; éviter les zones de tranquillité pour la faune, indiquées par les clubs, les écoles locales et les agents du Parc national des Ecrins.

2. Au-dessus de la limite des forêts, choisir son itinéraire de manière à survoler le plus haut possible le terrain à découvert.

3. Eviter les vastes zones non habitées, au-dessus de la limite des forêts.

4. Si le pilote aperçoit des animaux sauvages (par exemple des chamois ou des bouquetins), il dévie de sa trajectoire ou les survole aussi haut et tranquillement que possible.

5. Jusqu'à fin juillet, éviter de raser les rochers avec des nids d'aigles et s'éloigner d'eux s'ils manifestent de l'agressivité.

Les sites à épargner d'une fréquentation proche sont connus des agents du parc national des Ecrins. N'hésitez pas à les contacter pour organiser votre vol et pour diffuser les informations auprès des adhérents de votre club.

Secteur de l'Oisans : 06 21 30 48 63
Secteur du Briançonnais : 06 21 30 48 48
Secteur de la Vallouise : 06 21 30 48 73
Secteur de l'Embrunais : 06 21 30 48 55
Secteur du Champsaur : 06 21 30 48 51
Secteur du Valgaudemar : 04 92 55 25 19
Secteur du Valbonnais : 06 21 30 48 72

planeur - photo Stéphane Godin PNEVol à voile : des cheminements pour les planeurs

Dans le cœur du Parc national des Écrins la pratique du vol à voile est réglementée par arrêté du Directeur du 19 avril 2013 (arrêté n°112/2013 réglementant le survol non motorisé en vol à voile). Afin de permettre aux planeurs de transiter entre le nord et le sud du massif des Écrins, le survol du cœur du parc est autorisé au dessus d'une altitude de 2800m et sur des cheminements identifiés de 1000 m de large (cf cartes jointes).

Les survols sont interdits, à moins de 1000m du sol, au dessus de la réserve intégrale du Lauvitel.

Pour des raisons de sécurité et en cas de conditions aérologiques anormales, si un pilote est amené à voler en dehors des cheminements identifiés, il doit pouvoir justifier de son écart.

Une convention a été signée le 18 octobre 2013 entre la Fédération française de vol à voile et le Parc national des Écrins (téléchargement en pied de page).

vol à voile - carte générale  Vol à voile - carte zoom nord Vol à voile - carte zoom sud

Et les autres ?

Pour les mongolfières ou de tout autre "aéronefs non motorisés", le survol du coeur du parc national à moins de 1000 mètres du sol est soumis à autorisation du directeur.