Qu'est ce que la charte ?

-A A +A

Adoptée en avril 2006, une nouvelle loi renforce la place des élus et des acteurs locaux dans la vie des parcs nationaux. Grande nouveauté, elle prévoit l'écriture d'une charte soumise à l'adhésion des communes.

Un niveau d'engagement minimal est établi, notamment par la réglementation du cœur, dénominateur commun à tous les parcs nationaux. Les spécificités locales sont de l'initiative de chaque conseil d'administration.

Dans les Ecrins, la charte est le fruit d'un travail concerté, en construction directe avec les acteurs du territoire via des commissions et un conseil économique, social et culturel (plus de 600 réunions de concertation de mai 2008 à l'automne 2011).

Elle définit, pour 15 ans, la politique et le partenariat du Parc national avec les collectivités territoriales et l'État.

Les 59 communes de l'aire optimale d'adhésion, pressenties pour faire partie du Parc national ont été sollicitées pour adhérer librement à la charte. 46 d'entre elles ont délibéré en faveur de ce projet de territoire.

Les orientations et objectifs de la charte

La charte donne les grandes orientations du projet de développement durable qui engage les communes, acteurs du territoire et le Parc national.

Ce partenariat repose sur quatre axes :

Pour un espace de culture vivante et partagée : connaissance et partage d’informations sur le territoire ; appui aux actions culturelles, à l’éducation pour l’environnement, à la culture montagne ; prise en compte de l’environnement dans les projets

Pour un cadre de vie de qualité : cet axe traite notamment de la valorisation et préservation des ressources naturelles et du patrimoine bâti ; de la circulation motorisée dans les espaces naturels ; de l’éco-responsabilité y compris en matière énergétique.

Pour le respect des ressources et des patrimoines, et la valorisation des savoir-faire : les orientations concernent ici les pratiques agricoles, la gestion des alpages (appui à la mise en place de mesures agro-environnementales), le soutien à la filière bois-forêt la préservation de la ressource en eau, des milieux naturels et des espèces, le maintien des paysages remarquables.

Pour l’accueil du public et la découverte du territoire : cet axe développe plus particulièrement la question de l’offre touristique et du partenariat avec les stations touristiques.

Des objectifs spécifiques pour le cœur : à la différence de l’aire d’adhésion, le cœur est un espace réglementé où l’établissement a une mission de protection et de gestion conservatoire.

  • Faire du cœur un espace de référence en matière de connaissance
  • Préserver le patrimoine culturel du cœur
  • Préserver et requalifier les éléments du patrimoine construit du cœur
  • Faire du cœur un espace d’éco-responsabilité (notamment pour les refuges, la fréquentation, les pratiques sportives)

 

Aire optimale d'adhésion du Parc national des Ecrins  ©PNE

 

«La concertation menée autour du projet de charte donne un nouvel élan au partenariat actif et entretenu de longue date entre le Parc national, les communes et les acteurs du territoire.
La réglementation dans le coeur du parc est quasiment celle que l'on connaît depuis  sa création. Pour l'aire d'adhésion, pas plus que dans le passé, le Parc national ne dispose d'un pouvoir réglementaire spécifique.

Qu'y a-t-il de nouveau alors ? Cette charte justement.

Pour le coeur du parc, elle fixe des objectifs de gestion à promouvoir auprès des acteurs économiques et des pratiquants d'activités de loisirs.

Pour l'aire d'adhésion, elle détaille les orientations que les communes, l'établissement public du parc et leurs partenaires se donnent pour les 15 ans à venir, en s'appuyant notamment sur l'agriculture et le tourisme qui permettent aujourd'hui un développement économique.

Il s'agit d'un projet dans lequel tous les habitants des Écrins doivent pouvoir retrouver les ambitions partagées en termes de culture, de cadre de vie, de respect des ressources et des patrimoines, de valorisation des savoir-faire, de l'accueil du public et de la découverte du massif exceptionnel dont nous avons la responsabilité.»

Christian Pichoud, Président du conseil d’administration du Parc national des Écrins (Édito Echo des Écrins n°34 - juillet 2011)

Voir la carte des adhésions

Les communes n’ayant pas adhéré auront la possibilité de solliciter le Conseil d'administration du Parc en vue de leur ré-adhésion à la charte, au terme d'une période de 3 ans suivant l'approbation de la charte, soit au plus tard le 28 décembre 2015.