Conseil d'administration : bilans et actions, du local au global

-A A +A
Les rapports d'activités de l'établissement et de son conseil scientifique sont le reflet de l'étendue des missions portées par le parc national à l'échelle de son territoire et de ses moyens pour contribuer à répondre à des enjeux beaucoup plus larges.

Les bilans financier et d'activités 2018, présentés aux administrateurs du Parc national des Ecrins, ont occupé une bonne partie de leur réunion, ce lundi 11 mars à Gap.

Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins
Pierre Commenville, directeur du Parc national des Écrins et Bernard Héritier, président du Conseil d'administration.

Une bonne manière de prendre la mesure de l'étendue des champs d'actions du Parc national, pour le territoire des Ecrins dans le cadre de la charte mais aussi quant à ses contributions aux politiques nationales en faveur de la biodiversité. 

Sur le plan financier, l'amélioration de la capacité d'autofinancement ainsi qu'un bon taux d'exécution du budget ont été relevés.

Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins
Pour répondre aux questions, l'agent comptable de l'établissement était en lien direct, en visio-conférence depuis Montpellier.

Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins La création d'un nouveau parc national des forêt pourrait finalement être réalisée avec des moyens humains complémentaires. Néanmoins, l'année 2019 devrait être marquée par la suppression d'un poste ETP au titre de la maîtrise des dépenses de l'Etat.

Parmi les autres points d'actualité nationaux, le directeur a mentionné la création en cours de l'OFB (office français de la biodiversité) qui viendra remplacer l'AFB (agence française de la biodiversité) conjugué à l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage). 

L'accueil de congrès national des Réserves naturelles de France dans les Ecrins, du 5 au 8 juin prochain au Monëtier-les-Bains, sera un moment d'échanges importants pour les espaces protégés autour de la thématique du changement climatique. Une préoccupation que l'on retrouve dans plusieurs programmes alpins et/ou transfrontaliers dans les domaines de la connaissance, des questions énergétiques, de déplacement mais aussi de la mobilisation des citoyens.

D'ici là, les amoureux de la randonnée retrouveront l'équipe du Grand tour des Ecrins au salon du randonneur à Lyon du 22 au 24 mars.
Autre rendez-vous à noter, Ecrins de nature qui fera étape à Vallouise, les 24 et 25 mai.

Du local au global

Le concours "Le climat change... Changeons nous aussi ! " initié dans les Ecrins est porté par le programme franco-italien "CClimaTT : Changements climatiques dans le territoire transfrontalier". 
Le réglement de ce concours a été validé par le Conseil d'administration et il s'agit désormais de le faire connaître au plus grand nombre pour que les porteurs d'actions innovantes pour limiter le réchauffement climatique puissent y postuler d'ici le 31 mai prochain.
L'ensemble des structures partenaires vont tenter de mobiliser leurs habitants sur cette question du changement climatique. Dans les Ecrins, quatre actions innovantes et reproductibles seront donc récompensées en début d'été par une aide financière d'environ 5000 euros chacune.

L'action est cofinancée par les Fonds européens de Développement Régional (FESR), programme de coopération transfrontalière France-Italie 2014-2020 ALCOTRA

> pour en savoir plus : Concours : Le climat change... changeons nous aussi ! 

Le clin d'oeil de la coccinelle

Conseil d'administration 11 mars 2019 © P.Saulay - Parc national des Écrins Le rapport d'activités du Conseil scientifique a été présenté par Jean-Marie Gourreau, l'un de ses membres de longue date, qui n'a pas manqué d'alerter l'ensemble de l'assemblée sur la perte de biodiversité généralisée, notamment pour ce qui concerne les insectes.

Un discours qui a peut-être galvanisé cette coccinelle, partie à l'assaut d'un micro pendant la réunion...  A t-elle été entendue ?

1-coccinelle à l'assaut d'un micro du Conseil d'administration du Parc national des Écrins 2-coccinelle à l'assaut d'un micro du Conseil d'administration du Parc national des Écrins4-coccinelle à l'assaut d'un micro du Conseil d'administration du Parc national des Écrins
coccinelle à l'assaut d'un micro du Conseil d'administration du Parc national des Écrins - Photos Pascal Saulay - Parc national des Écrins Un amusement de notre photographe, Pascal Saulay...
Renseignements pris, il s'agit vraisemblablement d'Harmonia axiridis, la coccinelle asiatique... qui passe l'hiver dans les maisons et commence juste à sortir en ce moment, nous indique Benoit Dodelin, spécialiste des coléoptères qui travaille régulièrement avec le Parc national, notamment dans la réserve intégrale du Lauvitel.

Une espèce introduite pour les besoins de l'agriculture et de la lutte biologiques, désormais commune en France... dont au siège du Parc national à Gap !