Conseil d'administration : points d'étape à mi-année

-A A +A
Pour cette session estivale, les administrateurs ont fait le point sur le plan "loup et pastoralisme" mais aussi sur les grands programmes éco-touristiques de la marque Esprit parc national et du Grand tour des Ecrins.

Conseil d'administration Parc national des Ecrins - juillet 2017 - Venosc - © P.Navizet - Parc national des EcrinsAlors que les consultations sont toujours en cours pour le deuxième programme d'actions de la charte (2017/2019), une trentaine de conventions a d'ores et déjà été signée avec les communes adhérentes.

C'est l'un des points d'étape qui étaient au menu de la réunion du Conseil d'administration du Parc national des Ecrins, réuni vendredi dernier à Venosc (commune des Deux-Alpes). 

Les projets mentionnés dans le programme d'actions de la charte forment l'essentiel de la feuille de route du Parc national pour les prochaines années.
En parallèle, il s'agira aussi d'intégrer la question du rattachement des Parcs nationaux à l'Agence française de la biodiversité, à finaliser d'ici le 31 décembre prochain.
Ce rattachement prendra la forme d'un décret dont les contours sont également liés aux orientations du nouveau gouvernement et à l'annonce de la signature de la feuille de route pour la création d'un 11ème parc national "Champagne et Bourgogne" confirmée dans un message de Nicolas Hulot. Autant d'éléments qui laissent néanmoins quelques incertitudes, budgétaires notamment.

Marque et itinérance sur le Grand tour des Ecrins

Parmi les projets en cours, ceux liés à l'éco-tourisme sont à plein régime. Le déploiement de la marque Esprit parc national s'est accentué cette année. Actuellement, plus de 190 produits et services sont proposés par quelque 80 entrepreneurs qui sont autant d'ambassadeurs du parc national des Ecrins. Le lait et les produits laitiers, les produits artisanaux et les services de restauration sont les nouvelles filières ouvertes, après la viande, les fruits, légumes, plantes, les miels et produits de la ruche... sans oublier les hébergements, refuges, visites de site et autres séjours de découverte en tout compris. La valorisation de cette marque collective vient régulièrement conforter les actions menées en faveur de l'itinérance dans le cadre du Grand tour des Ecrins. Ces deux programmes sont des outils déterminants, en lien avec les professionnels et les structures de développement touristique du massif.

Conseil d'administration Parc national des Ecrins - juillet 2017 - Venosc - © P.Navizet - Parc national des Ecrins Le bilan intermédiaire, présenté par Pierrick Navizet, chargé de mission éco-tourisme au Parc national, a permis de rappeler l'essentiel des réalisations menées à bien, en termes de requalification des itinéraires, balisage, outils de communication, animation territoriale, formations, supports numériques... Le programme bénéficie de fonds européens et d’État à travers le FEDER Massif Alpin et la CIMA. Il arrive à échéance en décembre 2017.

Le Grand Tour des Ecrins contribue aux programmes d'actions de diversification touristique portés par les Espaces Valléens sur la période 2015-2020. A travers ce programme, le Parc national participe également au contrat de Destination Voyage dans les Alpes. Il a fait inscrire le Tour de l'Oisans et des Écrins (GR 54) et le Tour du Vieux Chaillol comme itinéraires bénéficiant des opérations de ce contrat.

Les administrateurs sont favorables à la poursuite du programme et, de fait, à la recherche des co-financements nécessaires à son financement. Les propositions portent sur la qualification d'offres itinérantes autour du massif des Ecrins (2018-2020). Il s'agirait de renforcer le travail de qualification, de mise en valeur des itinéraires sur les territoires et d'ouvrir le projet vers d'autres activités itinérantes comme l''alpinisme pour élargir la gamme d'offres de découverte. 

Plan "Loup et pastoralisme"

Conseil d'administration Parc national des Ecrins - juillet 2017 - Venosc - © P.Navizet - Parc national des EcrinsComme prévu, dix cabanes héliportables sont désormais mises à la disposition des éleveurs. Huit ont été attribuées et deux restent disponibles en cas d’urgence.

Après de premiers tests réalisés l'an dernier, une fréquence "parc - alpages" est mise à la disposition des bergers et des éleveurs pour communiquer par radio. Quatorze appareils sont prêtés sur tous les secteurs à titre d'expérimentation. Si la formule convient aux bergers/éleveurs, ils auront la possibilité d'acheter leur propre matériel l'année prochaine. Le Parc national les accompagnera pour l'utilisation de la fréquence.

Le réseau Loup-lynx permet de repérer la localisation de meutes installées globalement hors du coeur du parc national mais il reste néanmoins difficile d'en déterminer le nombre exact avec certitude.

Conseil d'administration Parc national des Ecrins - juillet 2017 - Venosc - © P.Navizet - Parc national des Ecrins Un travail réalisé à La Chapelle en Valgaudemar porte sur la sensibilisation des randonneurs à la présence des chiens de protection et à la conduite à tenir.

Des réunions ont été organisées pour former les agents d’accueil des Maisons de parc (agents, services civiques effectuant le maraudage pendant l’été) en lien notamment avec la Maison du berger de Champoléon, mandatée par la DDT des Hautes-Alpes et chargée d'informer le grand public sur les bonnes pratiques quand on traverse un alpage et que l’on croise un chien.

Une réunion sur la responsabilité juridique des maires a été organisée le 19 juin.

A l’entrée du cœur de parc national, un message est affiché portant sur le triptyque troupeau, randonneur, chien de protection. L'information des randonneurs est un des éléments qui permet de limiter les interactions avec les chiens de protection qui restent très impressionnants même si les cas de morsure restent rares. 
Le savoir-faire des bergers pour la gestion de ces chiens est important également. En lien avec le CERPAM, une étude est en cours pour faire un bilan des pratiques en matière de chiens de protection qui sont un moyen efficace de dissuasion.

Un soutien à l'agriculture biologique

Afin de soutenir le développement de l'agriculture biologique sur l'ensemble du territoire du parc national, les coûts de certification pourront faire l'objet d'une subvention en limitant l'aide aux trois premières années de conversion ou de nouvelle installation en bio pour des exploitations dont le siège est situé sur le territoire du parc national des Écrins.

L'alpinisme à l'Unesco ?

Conseil d'administration Parc national des Ecrins - juillet 2017 - Venosc - © P.Navizet - Parc national des EcrinsLa demande de classement de l'alpinisme au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité a reçu le soutien du conseil d'administration.

Ecrins de nature en Isère en 2018

Le prochain rendez-vous "Ecrins de nature" qui, pour sa deuxième édition, a eu lieu à Pont-du-Fossé les 23 et 24 juin, devrait se tenir en 2018 en Isère. Si le plan de financement proposé autour de l'événement 2017 est entériné dans le cadre du programme Leader "Pays gapençais", des éléments complémentaires en faveur de la connaissance de la biodiversité cachée, et notamment des documents vidéo, seront réalisés.

Lire aussi le compte-rendu de la journée avec les scolaires à Pont-du-Fossé

Arrivée, départs...

La suissesse Barbara Ehringhaus est une nouvelle administratrice du Parc national des Ecrins. Militante de Pro-Mont-Blanc, collectif qui rassemble une vingtaine d'associations environnementales, elle prend la suite de Stéphanie Bodet au titre des personnalités qualifiées.

Au sein de l'équipe du Parc national, plusieurs départs sont annoncés au secrétariat général d'ici la fin de l'année dont ceux de Fanchon Tessier, secrétaire générale et de son adjointe, Jacqueline Cantet, avec qui les administrateurs ont eu l'occasion de collaborer et qui ont répondu chacune a de nouvelles opportunités professionnelles. Bonne continuation !