Forte perte estivale pour le glacier Blanc

-A A +A
Après l'année caniculaire de 2003, c'est la deuxième fonte estivale la plus forte enregistrée en 17 ans. Le bilan annuel de masse, établi à 1,30 mètre de perte en eau pour 2017, n'est pas dans les plus négatifs de la série, grâce à une accumulation hivernale proche de la moyenne.

Relevé perches glacier Blanc - oct 2017 - © M.Bouvier - Parc national des Ecrins Après le dernier relevé au glacier Blanc effectué le 4 octobre dernier par trois agents du Parc national des Ecrins, le bilan définitif a été calculé par Martial Bouvier, garde-moniteur qui coordonne les mesures de terrain.

Depuis la fin août, le bilan de perte en eau établi alors à 1 mètre s'est encore accentué pour atteindre finalement 1,30 mètre.

Avec une ablation de 2,79 mètres, c’est le deuxième plus mauvais bilan estival (fonte) de la série, après l'année caniculaire de 2003 (ablation de 3,54 m).

Relevé perches glacier Blanc - oct 2017 - © M.Bouvier - Parc national des Ecrins

Bilan masse glacier Blanc, 2017 - Diagramme Parc national des Écrins - M.Bouvier

Pour 2017, le recul annuel du front du glacier est de 44 mètres.

Quant au niveau du glacier, marqué sur le rocher juste en-dessous du refuge des Écrins, il est 1,40 mètre plus bas que l’an dernier.

Niveaux du glacier Blanc marqué sous le refuge des Ecrins - 2012-2017 - © M.Bouvier - Parc national des Ecrins

Lire aussi :
Mauvais bilan en perspective pour le glacier Blanc - septembre 2017
Glacier Blanc : un hiver proche de la moyenne -mai 2017
Glacier Blanc : encore un bilan en négatif - octobre 2016