Les 30 glorieuses en Valgaudemar

-A A +A
La métamorphose du quotidien. Une exposition avec des images et des objets, témoins d'un changement d'époque. Rendez-vous au Moulin du Séchier à Saint-Jacques-en-Valgaudemar, tous les week-end jusqu'à la fin du mois de septembre, de 15h à 18h.

« Les 30 glorieuses en Valgaudemar : métamorphose du quotidien ». Le titre sonne comme une thèse d'histoire. En fait, c'est le résultat d'échanges et d'initiatives diverses concernant la vie en Valgaudemar, les perceptions, les relations à l'espace été/hiver... Les collectes orales réalisées pour la maison du Parc du Valgaudemar font partie de ces petits sujets qui témoignent du rapport des montagnards à leur vallée.

Les arrivées des premiers éléments de confort technique ont profondément modifié la vie, en Valgaudemar comme ailleurs, mais ici de façon discrète, non ostentatoire, avec de profonds changements dans la relation aux autres.

Au départ du projet autour des " 30 glorieuses " : la commune de Saint-Jacques en Valgaudemar, le Centre de l'Oralité Alpine (le COA, émanation du conseil général des Hautes-Alpes), le parc national des Ecrins et les appuis de la communauté de communes du Valgaudemar ainsi que le syndicat d'initiative du Valgaudemar.  Puis, très vite, les familles et habitant(e)s du Valgaudemar ont pris les premiers rôles.

Tracteur, frigidaire, formica et mobylette

2012-08-expo-lebo10Tout est allé très vite. En mai, et après deux réunions de travail avec Josiane Muller, maire de Saint-Jacques-en-Valgaudemar, une petite dizaine  de personnes s'est retrouvée à réfléchir sur le " quoi faire et comment faire pour emmener le plus de monde possible dans la démarche ? "

La « frise du temps » réalisée par Marc Mallen permet de mettre en écho les évènements locaux et les temps forts de la nation et au-delà.

Très vite, on s'oriente vers une collecte d'objets et un projet photographique portant sur les propriétaires et utilisateurs de ces « nouveautés » : du tracteur à la mobylette, de la radio au tourne-disque, du lave-linge aux cuisines formica, des évolutions vestimentaires aux transformations des commerces locaux, sans oublier le frigidaire, les transports en commun, le ski et tant d'autres évolutions petites ou grandes.

Dans la proximité et la réactivité du projet, le lieu idéal est trouvé : le Moulin du Séchier présentera une collection d'objets, un travail des écoles de Chauffayer, un travail photographique auprès d'une dizaine de « familles donnatrices ». En moins d'un mois et demi le travail photographique est réalisé. Les objets collectés regroupés, mis en scène, orchestrent un émouvant contrepoint aux photographies de Denis Lebioda, commandées pour le projet.

{morfeo 86}

Au moulin, chez les pompiers, à la boulangerie, dans les champs... Les photographies de Denis Lebioda ne demandent qu'à parler. Les enquêtes orales à venir vont leur donner de la voix.

Le montage a été assuré par la commune de Saint-Jacques, avec l'appui de la communauté de communes en un temps record. Le Moulin du Séchier est le lieu d'exposition et d'échanges, les enquêtes orales auprès des habitants du Valgaudemar débuteront cet automne et déjà, on parle d'ateliers d'écriture dont photographies et objets seraient le prétexte à créations...

Une aventure à poursuivre

Dans son havre de verdure, le Moulin du Séchier semble faire signe de toutes ses fenêtres habillées de fleurs.

Quand le soleil est sur ce beau lieu, chacun a envie de se poser, de lire, de composer, de conduire son petit travail de mise au clair : avec soi, avec les proches, la vallée, la vie... le passé, l'avenir... et son transistor tout neuf pour les tubes des années 60 à 70..... dans ce fichu pays simple et beau comme un communiant !

2012-08-glor-inaug12012-08-glor-inaug2

A l'inauguration, en plein mois d'août, on sentait dans la visite bavarde des familles du Valgaudemar que ce travail était un début... Sous le signe de la connivence, on se disait qu'on n'en resterait pas là.

2012-08-glor-inaug32012-08-glor-inaug4

Le recueil des témoignages devrait tenir ses promesses et des formes diverses d'ateliers se dessinent pour qu'en 2013, paroles, objets, photographies, travaux dans les écoles et créations construisent les réalités d'hier et de demain.

2012-08-glor-inaug52012-08-glor-inaug6

L'exposition est à voir jusqu'au 29 septembre, les samedis et dimanches de 15h à 18h.

Ecouter aussi les documents sonores