Mauvais bilan en perspective pour le glacier Blanc

-A A +A
Avec, d'ores et déjà, environ 1 mètre d'épaisseur de perte en moyenne sur la surface du glacier, le bilan de masse 2017 s'annonce déficitaire. A l'occasion du relevé de la fin août, les agents du Parc national ont renouvelé les perches utilisées pour les mesures du glacier.

Même si l'hiver passé était finalement proche de la moyenne en terme d'accumulation, les températures régulièrement au-dessus des normales cet été ont fait souffrir le glacier Blanc.

C'est ce qu'on pu constater les agents du Parc national qui viennent de faire le premier relevé d'ablation au glacier Blanc, le 30 août.

Relevé d'ablation glacier Blanc -30 août 2017 - photo M.Bouvier - Parc national des Ecrins

Relevé d'ablation glacier Blanc -30 août 2017 - photo M.Bouvier - Parc national des Ecrins« D'ores et déjà, on enregistre 90 cm de perte en eau, soit 1 m d'épaisseur de perdu de moyenne pour toute la surface du glacier » souligne Martial Bouvier qui coordonne ces mesures sur le terrain. Le mois de septembre n'inversera sans doute pas la tendance…

A l'occasion de ce relevé, les agents du groupe « glaciers » du Parc national ont installé de nouvelles perches d'ablation dans la glace (jusqu’à 8 m de profondeur) pour les mesures des prochaines années. En effet, ces perches dérivent (avec l'écoulement du glacier) de 35 m tous les ans. Elles ne sont donc plus aux bons endroits pour les relevés et sont ainsi renouvelées tous les 4 ans.

Relevé d'ablation glacier Blanc -30 août 2017 - photo M.Bouvier - Parc national des Ecrins Relevé d'ablation glacier Blanc -30 août 2017 - photo M.Bouvier - Parc national des Ecrins

Lire aussi

Glacier Blanc : un hiver proche de la moyenne -mai 2017
Glacier Blanc : encore un bilan en négatif - octobre 2016