Les parcs naturels marins étudient la marque Esprit parc national dans les Écrins

-A A +A
Après les Calanques, une délégation des espaces protégés marins et de l'agence française de la biodiversité (AFB) était en visite dans le Champsaur-Valgaudemar à la rencontre de prestataires "Esprit parc national" et des animateurs de la marque dans les Écrins.

Mer d'Iroise, Mayotte, Golfe du Lion, Estuaires picards, Mer d'Opale, Cap Corse, Agriates, Gironde, Mer de Pertuis... Des mers et estuaires qui forment un réseau de neuf parcs naturels marins au sein de l'Agence française de la biodiversité. Une quinzaine de gestionnaires de ces espaces vient de réaliser un voyage d'études dans les Calanques et les Ecrins pour découvrir le dispositif de la marque « Esprit parc national » sur le terrain des Parcs nationaux.
L’idée de travailler sur la création d’une marque collective pour les parcs naturels marins a été validée en 2017. L'expérience de la marque Esprit parc national compte parmi les jalons identifiés pour préciser les caractéristiques de cette future marque. Pour s'en imprégner, c'est un véritable "Eductour" qui a été organisé du 25 au 27 septembre dernier, alternant des séances d’échanges avec les agents des parcs nationaux et avec des prestataires qui s’inscrivent dans la marque, ponctuées de sorties sur le terrain.

Voyage d'études parcs naturels marins marque EPN - dans les Écrins © AFB Voyage d'études parcs naturels marins marque EPN - dans les Écrins © AFB

Il a été choisi de concentrer le voyage d’études sur 2 parcs nationaux : le Parc national des Calanques, parc récent avec partie maritime, et le Parc national des Ecrins, parc plus ancien qui a largement développé la marque.

C'est le 26 septembre, après une visite dans les Calanques et au retour de la découverte de l'archipel du Frioul, que la délégation a pris la route des Ecrins. L'équipe du Parc national a témoigné de son expérience pour l'organisation et la gestion de la marque dans le parc national, depuis 2015, confortant ainsi le développement d’une destination territoriale qualifiée. Pour la délégation, il s'agissait de prendre la mesure de l’apport de la marque aux Parcs nationaux, son implication en terme de moyens, son développement, les atouts et difficultés du dispositif...

Pour témoigner du partenariat avec les acteurs locaux (agriculteurs, hébergeurs, restaurateurs, office intercommunal...), c'est l'exemple du Champsaur-Valgaudemar qui a été mis en avant.

Voyage d'études parcs naturels marins marque EPN - dans les Écrins © AFB

La visite de la ferme auberge des Clarines (élevage ovin, ferme-auberge et chambre d’hôtes), le repas à la ferme-auberge et la nuitée sur ce site et à la maison d'hôtes de la Coustille ont été l'occasion de premiers échanges avec les ambassadeurs de la marque Esprit parc national.

Le lendemain, une randonnée pédestre à la découverte de la richesse géologique de la haute vallée du Drac Blanc dans le Champoléon, lecture de paysage à l’appui, était encadrée par une guide accompagnatrice de moyenne montagne et géologue. De quoi "décortiquer" le règlement d’usage de la marque consacré aux « sorties de découverte » avant de se pencher sur celui des « visites de sites » et des « plantes, légumes et petits fruits »... C'est aux Jardins des Hautes terres avec la responsable du site que les participants ont étudié cette filière, grâce à la visite des jardins cultivés en traction animale, sans intrants chimiques sous paillis, espèces de plantes botaniques, alimentaires, potagères et alpines ou ornementales, roseraies...

Ces rencontres permettent d'appréhender la marque comme un outil de dynamisme, de valorisation et de qualification d’une offre territoriale, voire de protection de l’environnement.

La journée s'est achevée à la Maison de la vallée et du parc à Pont-du-Fossé pour les conclusions techniques avant le retour des participants vers leurs aires maritimes respectives ou les bureaux de l'AFB à Montpellier et à Brest !

Découvrir les Parcs naturels marins en ligne c'est ICI.