Tétras lyre : des suivis GPS sont en cours

-A A +A
capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo  Parc national des Ecrins
Quatre oiseaux ont été capturés et équipés d'une balise en Vallouise à proximité d'un itinéraire de randonnée à ski. L'expérience s'inscrit dans une étude menée à l'échelle des Alpes pour mieux connaître le comportement de ce galliforme, globalement en déclin.

Tétras lyre - © T.Maillet - Parc national des Ecrins En Vallouise, depuis ce printemps, quatre tétras lyres sont équipés d'une balise GPS. Cet outil de géocalisation est devenu un moyen précis et efficace pour suivre les déplacements et l'utilisation de l'espace par la faune sauvage.

Emblématique des milieux montagnards, le tétras lyre est une espèce globalement en déclin. Pour autant, cette régression n’est pas semblable partout. Certaines populations résistent mieux que d’autres.

Si les destructions de leur habitat (aménagements, exploitations pastorales ou forestières mal conduites...) comptent parmi les principales raisons identifiées en défaveur de l'espèce, la question du dérangement, notamment en hiver, est un aspect qu'il est important d'évaluer.

L'expérience engagée dans les Ecrins vient compléter les études, initiées en 2016 par le Parc national de la Vanoise et l’Observatoire des galliformes de montagne (OGM). Ainsi, des campagnes de capture de tétras lyres ont déjà eu lieu sur des domaines skiables de Tarentaise (Courchevel, Méribel, les Menuires) afin d’équiper des oiseaux de balises GPS.

Lucien Chaillot, stagiaire Parc national des Ecrins sur les tétras lyre © T.Maillet - Parc national des Ecrins Les objectifs de cette étude, toujours en cours, sont d’étudier l’utilisation spatiale et temporelle de l’espèce en période hivernale et d’évaluer l’efficacité et l’utilisation des zones refuges en bordure des domaines skiables. Il s'agit donc d'appréhender les impacts directs et indirects des dérangements.

"Les travaux scientifiques disponibles dans le contexte alpin sur le rôle joué par le dérangement au niveau individuel comme au niveau de la population sont encore peu nombreux" commente Thierry Maillet qui coordonne les opérations en Vallouise. Là, c'est dans le Fournel que des oiseaux sont équipés, en dehors des domaines skiables de station, sur une zone fréquentée par les skieurs de randonnée.

Des comparaisons comportementales entre les deux contextes (en station ou non) pourront ainsi être effectuées.

"En parallèle, l’ONCFS mène également une campagne de marquage GPS à Risoul, dans un contexte similaire à celui de la Tarentaise mais dans les Alpes du sud".

Affût, filets, balises... et patience dans le froid

Aux mois d'avril et mai derniers, à l'heure où les coqs chantent et paradent, l'installation était prête bien avant le lever du jour. Thierry Maillet, technicien patrimoine en Vallouise, et  Lucien Chaillot, stagiaire de licence professionnelle, ont usé de patience et de plusieurs déconvenues pour mener à bien l'équipement de quatre oiseaux dont les balises GPS sont en fonctionnement... sur neuf tétras lyres capturés. Ce qui est déjà une belle réussite.

Opération capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo  Parc national des Ecrins

La technique consiste tout d'abord à poser des filets sur les places de chant des coqs tétras lyres. De fait, ce sont surtout des mâles qui sont capturés mais des poules peuvent l'être aussi avec ce dispositif.

Opération capture et équipement GPS tétras lyre - avril-mai 2019 - photo T.Maillet - Parc national des Ecrins Opération capture et équipement GPS tétras lyre - avril-mai 2019 -photo T.Maillet  - Parc national des Ecrins

En Vallouise, ces opérations, réalisées en dehors des domaines skiables et donc sur un site relativement éloigné des accès, nécessitent à l’équipe de capture de bivouaquer sur place ou de partir en pleine nuit.

Parfois, l'eau était gelée dans la tente. L'attente, immobiles dans le grand froid du tout petit jour, a pu paraître interminable...  malgré le "privilège" d'écouter le chant des chouettes de Tengmalm ou des chevêchettes, et d'assister, aux premières loges, au show incroyable des parades de tétras lyres à cette période ! 

Opération capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo  Parc national des Ecrins Opération capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo L.Chaillot - PNE
Opération capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo  Parc national des Ecrins

L'équipement des oiseaux avec ce système de géo-positionnement par satellite se fait selon différentes techniques, encore expérimentales, installant la balise sur le dos, avec un harnais ou un "baudrier"... La mise en place n'est pas simple. Et, là encore, il ne faut pas se décourager...

Opération capture et équipement GP tétras lyre - avril-mai 2019 - photo L.Chaillot - PNE "Quatre oiseaux ont perdu leur balise à échéance plus ou moins longue, dont un à la suite d'une prédation. Toutes ont été récupérées grâce à la localisation GPS. Elles pourront donc être posées à nouveau" précise Thierry Maillet.

Un des coqs équipés a "déposé" sa balise dans un filet de capture après 1 mois d'utilisation... 

Un autre oiseau a traversé depuis le Fournel jusqu'à Puy Saint-Vincent. Il a parcouru 1 229 m d'une traite pour traverser la vallée et 2 500 m entre le lieu de capture et le dernier point enregistré à Puy Saint-Vincent (voir la carte ci-contre). Le dénommé "Lulu" a ensuite perdu sa balise...

L’objectif étant d’équiper 10 oiseaux en Vallouise, de nouvelles opérations pourraient avoir lieu à l'automne, et de façon plus certaine au printemps prochain.

Parmi les informations intéressantes d'ores et déjà relevées, les date et lieu de ponte de la poule "Zenette" qui a commencé à couver le 10 juin.... et ce jusqu'au 5 juillet. Depuis, elle se déplace au sol avec ses jeunes. En recoupant le site avec le "diagnostic des habitats de reproduction du tétras", le site de ponte était ciblé comme "favorable". Voilà qui conforte la méthode d'évaluation...

Quant à "Gorille", un cop équipé dans le Fournel, il a rejoint ensuite les pistes de Puy Saint-Vincent

Carto tétras Gorille - vallouise - Parc national des Ecrins.

Images et montage réalisés par Lucien Chaillot, stagiaire au Parc national des Écrins, en licence professionnelle "Aménagement du territoire et urbanisme". Le thème de son mémoire : "Itinérance diffuse et galliformes de montagne : un conflit hors des sentiers battus".