B comme... Bouquetin des Alpes

-A A +A

Quelle chance de pouvoir encore rencontrer ce bel animal : car il a été très chassé et a bien failli disparaître.

En 1850, il n'en restait plus qu'une centaine dans toutes les Alpes (de la France à la Slovénie). Comme le bouquetin est devenu protégé par la loi, il y en a environ 30 000 qui y vivent maintenant.

Jeune bouquetin © R. Papet - Parc national des Ecrins

 

Il n'a pas le vertige !

Le bouquetin est un animal qui vit sur les pentes escarpées, au soleil. Il est très à l'aise dans les rochers grâce à ses sabots souples, très adhérents. En cas de danger, il se réfugie dans des barres rocheuses.

En hiver, il se déplace difficilement dans la neige, alors il reste dans des endroits raides, orientés plein sud, où la neige reste peu.

 

Le bouc, l'étagne, l'éterlou, l'éterle et le cabri

Jeune bouquetin mâle © R. Papet - Parc national des Ecrins Le mâle du bouquetin se reconnaît par ses grandes cornes impressionnantes. Elles peuvent atteindre un mètre de long et sont très lourdes ! Celles des femelles sont plus courtes.
Mais le bouquetin ne naît pas avec ses cornes sur la tête : elles se développent et grandissent au fur et à mesure qu'il vieillit.
Sur le devant des cornes se trouvent des "bosses" nommées anneaux de parure. Ce ne sont pas ces bosses mais les stries qui permettent de connaître l'âge des bouquetins, un peu comme les cernes d'un tronc d'arbre !

On parle de cabris pour les très jeunes, d'éterlous ou d'éterles pour les mâles et femelles âgés d'un à deux ans, puis de boucs pour les mâles et d'étagnes pour les femelles adultes.

Au début de l'hiver, au moment du rut, les mâles s'affrontent pour impressionner les femelles. Leurs cornes s'entrechoquent, ça fait du bruit ! 

En juin, les femelles se retirent dans des endroits calmes pour mettre bas leur petit (le plus souvent un seul) puis elles se regroupent avec les cabris.
Affrontement de deux bouquetins mâles © R. Chevalier Harde de femelles et jeunes © R. Papet - Parc national des Ecrins

Il revient de loin ! 

Aujourd'hui, le bouquetin vit dans la plupart des massifs des Alpes françaises alors qu'il n'en restait qu'une soixante il y a 50 ans, tous dans le massif de la Vanoise.
C'est grâce à des programmes de réintroduction* que cette recolonisation a pu se faire si rapidement.

*Réintroduction : action consistant à réinstaller dans une région une espèce animale sauvage qui y vivait dans le passé mais en a dispru. Exemples : l'ours dans les Pyrénées, le lynx dans le Jura, ...

Depuis les années 1950, ils sont revenus naturellement depuis l'Italie en Savoie, dans le Mercantour et le Queyras, puis ont été réintroduits dans le massif des Cerces (nord des Hautes-Alpes), en Vanoise (Savoie), en Haute-Savoie, dans le Mercantour, le Vercors et dans le massif des Ecrins (Champsaur, Valbonnais).
Ces petites populations se sont bien développées et sont en train de recoloniser l'ensemble du massif.

Sous haute surveillance

Bouquetin marqué. Collier GPS © P. Saulay - Parc national des Ecrins Pour mieux connaître leurs déplacements, on équipe certains bouquetins de colliers-GPS depuis quelques années. Ils permettent de savoir où ils se trouvent et comment ils se déplacent. On profite des captures effectuées pour leur poser les colliers, leur faire des prises de sang et vérifier leur état de santé.

Certains animaux ne quittent guère leur quartier, d'autres ont la bougeotte. Ainsi, peu à peu, ils repeuplent d'autres montagnes.

En cliquant sur ce lien, tu peux connaître la localisation des bouquetins équipés de colliers. 
Suivez les bouquetins... à distance !

Bouquetin ibérique  © M. Corail - Parc national des Ecrins

Le savais-tu ?

Le bouquetin des Alpes a plusieurs cousins dans le monde dont le bouquetin ibérique qui vit en Espagne et au Portugal. Mais une sous-espèce de celui-ci, le bouquetin des Pyrénées, s'est éteinte en l'an 2000, malgré tous les efforts pour la sauver. En 1918, on a pourtant créé le parc national d'Ordesa sur le versant espagnol des Pyrénées mais trop tard, il avait trop été chassé et il n'en restait plus assez pour permettre à la colonie de survivre... 

Pour en savoir +

A lire :

  • « Le bouquetin des Alpes », collection « Les carnets de la Huppe », éditions Glénat
  • « 80 animaux des montagnes », collection « Les miniguides nature des parcs nationaux de France », éditions Libris
  • "Le bouquetin", collection Faune sauvage Parc nationaux de France, éditions Hesse

Sur le site internet du Parc :

A écouter (Chroniques nature, RAM)

Activité

Le mâle du bouquetin a vraiment des cornes impressionnantes !
Il n'est pas le seul à posséder des cornes. D'autres animaux en sont pourvus. D'autres encore ont bien des "trucs" sur la tête mais ce ne sont pas des cornes...
Sauras-tu dire quel animal en possède ?

Imprime le fichier dans la rubrique Document(s) à télécharger et entoure le nom des animaux qui en ont.
Cf fichier pdf : le jeu des cornes

Tu y trouveras aussi les réponses !
Cf fichier pdf : réponses le jeu des cornes

Document(s) à télécharger : 
Date de publication sur le site : 
Jeudi, 5 Janvier, 2017