I comme... Isabelle

-A A +A

Isabelle ! Quel beau nom pour un splendide papillon ! Mais il est difficile de l'observer. D'abord parce qu'il est très localisé (il ne vit que dans quelques endroits), ensuite parce que c'est un papillon de nuit.

Isabelle de France © R. Chevallier, PNE.

Miam, du bon pin !

Ce grand papillon ne vit pratiquement que dans les forêts montagnardes de pins sylvestres*, chaudes et ensoleillées.

Par une belle nuit de mai, la femelle pond ses oeufs (une centaine) sur les rameaux d'un pin. Une quinzaine de jours plus tard, en sortent de toutes petites chenilles, qui ont très faim ! Elles mangent des aiguilles de pin, muent en plusieurs stades pour grandir, comme toutes les chenilles.

 

Isabelle de France. Chenille au deuxième ou troisième stade larvaire © C. Baïsset, PNE. Chenille d'Isabelle de France © PNE.

Chenille de 2ème ou 3ème stade      Chenille du 5ème et dernier stade

 

Au bout de six semaines, elles peuvent atteindre huit centimètres de long. Elles descendent alors de leur arbre et se cachent au sol sous les aiguilles de pin mortes : elles y tissent leur cocon et se transforment en chrysalide.

C'est ainsi qu'elles passent une année entière, parfois plus (deux hivers de suite), à moitié enfouies sous terre.

Puis, par une belle nuit de mai...

* Si tu souhaites plus d'informations sur le pin sylvestre, consulte la fiche "P comme... pin sylvestre".

Plus chenille que papillon

A peine sortie de sa chrysalide, la femelle émet des substances chimiques odorantes qui se diffusent dans l'air et attirent fortement les mâles : ces substances s'appellent des phéromones. Après l'accouplement, la femelle se dépêche de pondre... elle va bientôt mourir ! En effet, les adultes ne peuvent pas s'alimenter et ne vivent que quelques jours.

Comme la plupart des papillons, l'Isabelle vit bien plus longtemps au stade de chrysalide qu'à celui de papillon adulte !

Pour pouvoir percevoir les phéromones, parfois à des kilomètres, les mâles ont des antennes très larges, plumeuses (en forme de plume).

 

Isabelle de France © B. Nicollet, PNE.

Isabelle mâle, aux antennes plumeuses

 

 

 

 

 

 

Isabelle de France, femelle sur une branche de pin sylvestre en cours de floraison © C. Baïsset, PNE. Isabelle femelle, aux antennes filiformes

 

 

 

 

 

 

Mais au fait, pourquoi ce papillon s'appelle-t-il Isabelle ?

C'est une histoire de princesse... ou presque ! Ce papillon a été découvert en 1839 en Espagne et a été appelé ainsi en honneur à la reine Isabelle II d'Espagne (elle avait 9 ans !).

Et c'est en 1922 qu'on a découvert ce papillon dans les Hautes-Alpes, il présente de légères différences par rapport à celui qui vit en Espagne : on parle de sous-espèce. Celle-ci est endémique des Hautes-Alpes*.

* Endémique : qui ne vit naturellement que dans une région délimitée et nulle part ailleurs.

Et pouquoi est-il vert ?

A ton avis, si l'Isabelle vivait dans un champ de coquelicots, serait-il vert également ?

Mais non, bien sûr ! C'est pour se cacher de ses prédateurs, des oiseaux par exemple. La journée, il reste tranquillement posé dans les pins et hop, le tour est joué !

Une espèce protégée

Ce papillon est protégé. Cela veut dire qu'il est interdit de le capturer, ni sous la forme de papillon, ni sous la forme d'oeuf ou de chenille, et encore moins de le tuer. Il est aussi interdit de détruire son lieu de vie.

Mais il reste menacé par des collectionneurs sans scrupules. L'éclairage nocturne des villages proches de ses lieux de vie peut aussi lui être néfaste : attiré par la lumière des réverbères, il peut s'y brûler les ailes.

 

A lire :

Sur le site internet du Parc :

A écouter :

Activités

Un élevage de papillons

As-tu déjà essayé d'élever des chenilles ? Pas celles de l'Isabelle, bien sûr, ce papillon est bien trop rare et c'est interdit car il est protégé.

Rends-toi dans un endroit où il y a beaucoup d'orties : en observant bien, tu peux trouver des oeufs ou des chenilles. Les orties hébergent en effet plusieurs espèces de papillons, ce ne sont pas des "mauvaises herbes" !

Dans une cage au grillage très fin, place un pot rempli de terre dans lequel tu auras repiqué des orties ou simplement un pot avec de l'eau dans lequel tu places des orties coupées. Dans ce cas, il faudra en remettre de temps en temps !

Tu peux mettre ta cage dans la maison, ou à l'extérieur dans un endroit suffisamment chaud mais pas en plein soleil.

Recueille quelques chenilles, 2 ou 3, c'est suffisant.

Et sois patient(e) ! N'oublie pas de relâcher les papillons près de l'endroit où tu as prélevé les chenilles !

 

Un coloriage

Imprime le fichier ci contre (voir fichier pdf coloriage Isabelle à télécharger ci-dessous).

Et à l'aide des photos de cette page, colorie ton papillon.

 

Document(s) à télécharger : 
Date de publication sur le site : 
Mardi, 30 Mai, 2017