J... comme joubarbe

-A A +A

Si tu te promènes un peu en montagne, même sans aller très haut, tu as certainement déjà rencontré cette plante particulière.

 

Joubarbe toile d'araignée © O. Warluzelle, Parc national des Ecrins.

 

Joubarbe des montagnes - sempervirum montanum © M. Coulon, Parc national des Ecrins. Elle pousse dans les endroits secs, même sur des rochers. Elle a de belles fleurs roses, une tige épaisse avec de petites écailles bordées de rouge en guise de feuilles et, à sa base, une sorte de petit chou, ou d'artichaud, à toi de te faire une opinion ! Il s'agit en fait de feuilles réunies les unes contre les autres. On nomme ce "chou" une rosette de feuilles.

Vivre sur des rochers Joubarbe à toile d'araignée © Parc national des Ecrins.

Pour pouvoir vivre sur des rochers ou des zones sèches, il faut être bien adapté. La joubarbe a adopté la stratégie des cactus : quand ses racines* ont de l'eau, elle en puise pour boire mais aussi pour faire des réserves dans ses feuilles et sa tige. Ainsi, elle en aura à sa disposition quand il fera chaud et sec ! C'est pour ça que ses feuilles sont épaisses et ne ressemblent guère aux feuilles des autres plantes. Si tu en coupes une en deux et que tu la presses doucement entre tes doigts, il en sortira de l'eau !

* Ses racines n'ont pas poussé dans la roche, bien sûr ! Elles se sont glissées dans de petites fentes où s'est accumulé un peu de terre.

 

La joubarbe a même une autre astuce pour garder le plus d'eau possible. Comme nous, les plantes transpirent. Or cette joubarbe a "tissé" des poils sur sa rosette de feuilles qui retiennent l'eau perdue par sa transpiration. La voilà bien équipée pour vivre sur des rochers !

Comme ces poils faisaient penser à une toile d'araignée, on l'a nommée "joubarbe toile d'araignée" !

Un peu de compagnie

Joubarbe et orpin © M. Coulon, Parc national des Ecrins.  Orpin à feuilles épaisses © B. Nicollet, Parc national des Ecrins.

D'autres plantes accompagnent souvent les joubarbes : elles ont comme elles de petites feuilles pleines d'eau, souvent rondes comme de petits boudins. Ce sont des orpins. Certains ont des fleurs blanches, d'autres des fleurs jaunes.

Miam, de la joubarbe !

Une chenille adore croquer les feuilles de joubarbe et d'orpin : c'est celle du grand Apollon.

Ce papillon protégé vit en montagne jusqu'à 2 700 m d'altitude. On le trouve dans les zones chaudes... justement là où poussent joubarbes et orpins !

Chenille de grand Apollon © C. Albert, Parc national des Ecrins. L'Apollon - parnassius apollo © C. Bazoge, Parc national des Ecrins.

Si tu vois des joubarbes, ouvre l'oeil, peut-être verras-tu un Apollon !

 

A lire :

Activités

Coloriage : dans le parc national des Ecrins, il y a trois espèces de joubarbe.  A partir des 3 dessins en noir et blanc, et en t'aidant de la fiche d'identification, retrouve les couleurs des 3 différentes espèces de joubarbe !

(rubrique Document(s) à télécharger)

Date de publication sur le site : 
Vendredi, 30 Juin, 2017