Faune d'altitude : trois "stars" et un espace à (re)découvrir

-A A +A
Voir, toucher, écouter... Les sens sont en éveil dans l'exposition inaugurée à la Maison du Parc de Briançon. Une scénographie permanente qui renouvelle totalement l'étage de ce lieu d'accueil des publics, situé au pied de la cité historique.

"C'est à la fois ludique et pédagogique, chacun y trouve son compte" : ce sont les premiers visiteurs qui le disent ! 

Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins

Les portes de la Maison du parc étaient ouvertes tout au long de la journée de ce mercredi 5 février, pour la journée inaugurale d'une nouvelle exposition, consacrée à la faune d'altitude. Plus exactement, ce sont trois icônes de la faune de montagne que l'on découvre au premier étage de la maison du Parc, totalement réaménagé par le studio graphique Nüud, l'équipe du Parc national et l'illustrateur Régis Ferré qui ont travaillé ensemble sur ce projet. 

Trois îcones "qui font beaucoup rêver", comme le soulignait le directeur du Parc national, Pierre Commenville, mais qui ne sont pas exemptes de menaces... dont, pour certaines, directement liées au dérèglement climatique.

Depuis 2014, en lieu et place du musée du ski, des expositions temporaires étaient présentées au premier étage de la Maison du Parc de Briançon. Le cachet du bâtiment et le souhait de développer une thématique en lien avec le caractère très alpin du massif, ont conduit à créer une scénographie qui vient désormais véritablement habiter et densifier ce bel espace d'exposition. 

Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins
Bruno Bassano, responsable du service scientifique du Parc national du Grand Paradis, s'est félicité de ce travail de partage des connaissances acquises dans le cadre les programmes de suivis transfrontaliers. 

Une telle réalisation a pu voir le jour grâce aux connaissances partagées des équipes du Parc national, mission fondamentale de l'établissement public et de ses agents. Mais c'est aussi, et de manière déterminante, grâce aux choix stratégiques et affirmés de deux projets de coopération transfrontaliers (financements Alcotra) que le financement de la scénographie a pu être réuni. Au-delà des suivis scientifiques d'espèces et des travaux coordonnés entre les partenaires français et italiens,  le "volet de communication" des démarches engagées et des résultats obtenus est ainsi pris en compte.

Le président du Conseil d'administration du parc national, Bernard Héritier, n'oublie jamais de relier cette "politique à long terme" avec les objectifs de la charte portée par les communes du territoire. L'accueil des visiteurs et la "vulgarisation de la connaissance" comptent parmi les missions et les savoir-faire incontournables des parcs nationaux, reconnus également par le Département des Hautes-Alpes, présent aux côtés des financeurs de cette réalisation.

Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins La contribution de la GMF, mécène depuis plus de dix ans des parcs nationaux de France, vient accompagner l'accueil et l'accessibilité de tous les publics pour une "nature en partage". Elle favorise notamment l'adaptation de la scénographie pour l'accessibilité aux personnes souffrant de handicaps. Dans cette démarche, l'association "Alpes Regard" est un partenaire efficient et fidèle pour expérimenter et proposer des solutions pour les personnes malvoyantes dans les lieux d'accueil du Parc national.

Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins Lire aussi : Scène d'altitude à la Maison du parc de Briançon

 

La remise des prix du concours de dessins

Inauguration de l'exposition "Faune d'altitude" à la Maison du Parc de Briançon, mercredi 5 février 2020. © Pascal Saulay - Parc national des Écrins
Hélène Quellier, cheffe de secteur Briançonnais-Vallouise, a présenté les dessins des lauréats du concours consacré en 2019 au bouquetin, à l'occasion des 60 ans de la réintroduction de l'espèce dans les Cerces et le Briançonnais.


Romain et Lilou, deux lauréats du concours de dessins dans leur catégorie d'âge, félicités pour leurs réalisations.

Dessin Romain, 1er prix catégorie 7/10 ans Dessin Lilou, 2ème prix  7/10 ans
Cliquer sur les images pour voir les dessins en entier

Pour voir l'ensemble des dessins primés : Bouquetins, en formes et couleurs