Le maintien des canaux... avec l'aide de Natura 2000

-A A +A
Dans le Valgaudemar, ce dispositif européen finance l'entretien par les arrosants et les travaux de restauration pour les canaux situés dans le site Natura 2000.

La corvée du canal. Elle revient souvent aux mêmes. Pour ces journées de chantier, on retrouve ceux qui ont vraiment besoin du canal, généralement parce qu'ils sont agriculteurs. Certains viennent aussi donner un coup de main par habitude, par tradition. Ce sont souvent des "anciens" qui ont toujours fait ça... et qui continuent d'utiliser le canal pour arroser leur potager.

Canal de La Motte-en-Champsaur -2011 - ©  M.Villetard - Parc national des Ecrins Si le problème de l'entretien des canaux d'arrosage n'est pas une spécificité du Valgaudemar, ceux qui sont situés dans des sites inscrits "natura 2000" peuvent bénéficier de soutiens particuliers.

Dominique Escalle est agriculteur dans le Valgaudemar. Pour lui, les canaux sont essentiels à son activité professionnelle. Au printemps dernier, les travaux d'entretien annuel du canal de la Motte qu'il préside ont été subventionnés dans le cadre d'un "contrat" mis en œuvre pour cinq ans. "C'est un plus. Cela permet de financer le dédommagement des personnes qui viennent faire l'entretien" souligne t-il, soit une trentaine de personnes sur deux à trois jours de travaux. Car le cumul des cotisations annuelles des arrosants (48 euros par ha) est bien inférieur au budget total de l'ASA (association syndicale autorisée) qui gère le canal.

"Quand il y a des travaux plus importants, il faut monter des projets pour trouver des financements" précise encore Dominique Escalle. Pour cela, les techniciens des services de l'État apportent une aide appréciable pour la mise en œuvre administrative et financière de tels programmes.

Ce type de contrat d'entretien concerne quatre canaux du Valgaudemar, pour environ 2500 euros chacun entre 2010 et 2014 : le canal de la Motte, celui de Saint-Eusèbe, le Grand canal de la Motte et celui de La Chapelle. L'entretien est essentiellement manuel. L'intervention mécanique est exceptionnelle.

2011-01-canal-3pst
Dominique Escalle, Hervé Moynier et Bernard Nicolas président respectivement l'association de gestion du Canal de La Motte, de Saint-Eusèbe et du Grand canal de la Motte. Ces trois canaux font l'objet de contrats d'entretien soutenus par Natura 2000.
Pour l'ASA du Canal de La Chapelle-en-Valgaudemar, présidée par Julien Bellon, deux contrats d'entretien et de remise en œuvre de la prise d'eau sont engagés.

2011-01-canal-lachap12011-01-canal-lachap2

2011-01-canal-jef-j-bellonDu local au global

Ces contrats concernent des portions de 500 à 1000 mètres de canaux situés dans le site Natura 2000 que le Parc national des Écrins est chargé d'animer. Une démarche qui permet de rassembler les financements de l'État, de l'Europe et du Parc national, également chargé de l'instruction technique et financière des contrats de ce type sur son territoire.

Le canal de la Chapelle-en-Valgaudemar fait l'objet d'un programme plus conséquent (18000 euros), lié à la remise en œuvre de la prise d'eau.

Le canal des Herbeys va bénéficier lui aussi de financements pour son entretien. Avec un volet complémentaire en communication (panneau, film) afin de faire connaître les enjeux liés à la présence des canaux.

"L'objectif global de ces contrats est de maintenir le réseau des canaux gravitaires, source de maintien des zones humides en aval du site notamment. Il est utile aussi pour les espèces à préserver au niveau européen et présentes en aval de la zone : sonneurs à ventre jaune, écrevisses à pattes blanches et prairies de fauche sub-montagnardes" explique Matthieu Villetard, chargé de mission au Parc national des Écrins.

"Au delà de la préservation d'espèces et de milieux (habitats) d'intérêt européen, le maintien de ces canaux participent directement à la constitution d'une Trame verte et bleue, inscrite dans le Grenelle Environnement. L'enjeu est donc à la fois national et local pour la qualité de notre patrimoine naturel et paysager." 

A lire aussi :

Des gites pour les chauves-souris - Novembre 2010

Trente abris ont été installés dans la forêt autour de Molines-en-Champsaur. Une opération conjointe de l'ONF et du Parc national pour mieux connaître les espèces qui fréquentent ce site Natura 2000.

 

Natura 2000 au col d'Ornon, c'est parti... - Juin 2010

« Forêts, landes et prairies de fauches des versants du col d'Ornon » : ce site Natura 2000 exceptionnel est en pleine élaboration. Des groupes de travail thématiques vont définir enjeux et propositions de gestion, en lien avec les acteurs locaux de ce site qui concerne huit communes de l'Oisans et du Valbonnais.

Les richesses du bois mort  - Juin 2010

Les communes de Chantelouve et Valjouffrey vont conserver des vieux arbres dans leur forêt. Une mesure en faveur de la biodiversité, contractualisée dans le cadre des actions menées sur le site Natura 2000 de la Muzelle.

 

Pour mémoire :
Le Parc national des Écrins est devenu « animateur officiel » du site Natura 2000 du Valgaudemar à la suite d'une décision de son conseil d'administration, en 2009, et relative à l'application réglementaire d'un décret du ministère relatif à l'animation des sites Natura 2000 dont la surface se situe en majorité dans le cœur du Parc national.

Ce rôle d'animation se fait sur la base d'actions proposées dans un DOCOB (document d'objectif) qui a été validé le 16 juin 2005 par l'ensemble des acteurs locaux et services de l'état au sein d'un COPIL (comité de pilotage).

Voir aussi :

Le site internet Natura 2000 dans les Hautes-Alpes 

2011-01-gdprixn2000A noter que le réseau Natura 2000 des Hautes-Alpes s'est vu attribuer le "Grand Prix Natura 2000" dans la catégorie "Actions de réseaux". Il a été remis le 13 décembre à Paris à Jean-Claude Dou, maire de Puy-Saint-Eusèbe et représentant l'ensemble des présidents des Comités de Pilotage des sites Natura 2000 du département.