Les observateurs de l'herbe des alpages sentinelles

-A A +A
Pour caler et harmoniser leurs pratiques, les agents des différents parcs nationaux alpins chargés des" mesures de biomasse végétale" se sont retrouvés dans les Écrins où le protocole a été initié.

C'est un véritable réseau de mesures de la ressource en herbe (la biomasse végétale !) qui est en œuvre dans le cadre des programmes "Alpages sentinelles", à l'échelle des Alpes.

Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins

Ce protocole a été initié par le Parc national des Écrins avec le soutien de Sandra Lavorel, directrice de recherches au Laboratoire d'écologie alpine (LECA)  dans le cadre des alpages sentinelles.

Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins

Il vise à mieux comprendre les variations des ressources en herbe disponibles pour les troupeaux dans les alpages sentinelles, en lien avec les aléas climatiques.

Il fait partie des nombreux protocoles mis en œuvre par les partenaires du programme Alpages Sentinelles pour étudier les relations entre végétation, climat et pratiques pastorales. 
financeurs Alpages sentinelles

Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins
Le 2 juin dernier, des agents de différents espaces protégés des Alpes se sont retrouvés, à Ornon, pour une journée de "calage" des observateurs de la mesure de biomasse végétale.

Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins Calage mesures biomasse végétale - © Leïla Thouret - Parc national des Écrins
Les agents des parcs de la Vanoise, de la Chartreuse, du Mercantour et des Écrins ont pu échanger et comparer leurs mesures dans des milieux différents sur une végétation hétérogène, se préparant ainsi pour la saison de mesures qui se déroule actuellement et jusqu'à fin juillet. 

Pour en savoir plus

2011-03-couv-fiche-asTélécharger les fiches techniques

 Alpages sentinelles : un espace de dialogue (2.18 MB)

Les Alpes sentinelles représentent une variété de situations, de caractéristiques naturelles dans les sept secteurs du Parc national. Ils accueillent des troupeaux locaux ou des grands transhumants.
Tous sont gardés. Bergers et éleveurs sont motivés et impliqués dans le suivi.
La gestion est individuelle ou réalisée par un groupement pastoral. En vallée, les exploitations qui utilisent ces alpages, développent différentes productions : ovins ou bovins viande, vaches laitières...

Voir les bilans annuels et des zooms sur certains alpages

Alpages sentinelles - Zoom : une année, un alpage