Réserve intégrale : vers une reconnaissance internationale ?

-A A +A
Un expert en écologie de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est venu juger sur site... en vue d'une labellisation de cet espace particulier, situé au Lauvitel en Oisans, au titre des réserves à but scientifique.

Quel est le rayonnement scientifique d'un outil tel que la réserve intégrale du Lauvitel ?

Si le monde scientifique français connaît l'existence de ce dispositif unique, ce n'est pas le cas à l'étranger.

En s'appuyant sur le bilan des 15 années de travaux scientifiques conduits dans la réserve intégrale, il a été demandé à l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) d'intégrer la réserve intégrale du Lauvitel au réseau des espaces protégés classés en catégorie I a « strict nature reserve » à but scientifique.

Une telle démarche d'homologation nécessite la désignation d'un expert. Cette mission a été confiée à Pierre Galland, écologue renommé et botaniste.
Suisse francophone, il bénéficie également d'une longue expérience dans le domaine des espaces protégés.

Après des échanges de documents et de courriels, Pierre Galland est venu visiter la réserve intégrale et rencontrer les acteurs de ce territoire très particulier, du 14 au 16 juin derniers.

 

Le président du conseil d'administration, Christian Pichoud, et les maires de Venosc, Pierre Balme et de Bourg d'Oisans, André Salvetti, ont accompagné l'expert sur le terrain : montée au chalet du Lauvitel pour une soirée conviviale puis traversée en barque pour une tournée des placettes d'observation. Une journée radieuse à laquelle participaient également Bertrand Galtier, directeur du parc , Thierry Durand, directeur-adjoint, Richard Bonet, responsable du service scientifique, mais aussi Jean-Pierre Raffin et Marie Hélène Cruveiller, ancien et actuel président du Conseil scientifique.

Un point d'étape, dans un projet à long terme

Sous la conduite de Denis Fiat, technicien du parc et responsable de la réserve et de Hervé Cortot en charge de ce dossier, la délégation a abordé plusieurs points : comment repérer des placettes dans un espace où le GPS ne fonctionne pas, quelles techniques utiliser pour suivre des évolutions, quelle communication développer auprès de la population locale, comment évoluent des milieux en l'absence de pression humaine...?

2012-06-visite-uicn-2952012-06-expert-uicn-295

La visite s'est prolongée l'après midi par le tour des installations de mesures du lac et du climat, dispositifs situés hors de la réserve intégrale.

Le lendemain, en plus petit comité, les débats ont été plus techniques. L'expérience de Pierre Galland a été mise à profit pour envisager des pistes d'avenir à explorer.

Au total, près de deux jours et demi d'échanges dans une ambiance détendue. L'expert est reparti avec beaucoup d'éléments qui lui permettront d'étayer son rapport qui sera présenté devant l'UICN. Un exercice de transparence qui a associé administrateurs, membres du conseil scientifique, responsables du Parc national et agents.

"Un beau point d'étape, indispensable dans un projet à long terme" comme l'a souligné Pierre Galland... en attendant la réponse de l'UICN.

Pour en savoir plus, voir aussi :

Réserve intégrale du Lauvitel : un outil scientifique
La réserve intégrale du Lauvitel a été créée en 1995 sur les hauteurs de la commune de Bourg d'Oisans.
Elle a pour but "le suivi de la dynamique naturelle d'écosystèmes peu soumis à l'action anthropique" sur 689 ha dans le cœur du parc national.

15 ans de réserve intégrale : bilan en images - septembre 2011
Un rapport simplifié peut être téléchargé :  Bilan 15 ans réserve intégrale