Embrun

-A A +A
Secteur : 

La tour Brune - Embrun © Jean-Philippe Tavaud  - Parc national des Ecrins Embrun et sa falaise © Stephane D'houwt - Parc national des Ecrins

La petite ville d'Embrun se situe sur une terrasse fluvio-glaciaire constituée d'alluvions, le « poudingue », hérité de la dernière grande glaciation.

Préfecture romaine puis capitale ecclésiastique, Embrun surnommée la "Nice des Alpes" pour l'ensoleillement et lla qualité de vie qu´elle offre du haut de son roc est aujourd´hui une cité touristique qui a su garder le charme d´un village, aux portes du Parc national des Écrins.

La vieille ville est un livre d´histoire qui se laisse feuilleter, pour admirer bâtisses multiséculaires, porches, fontaines, sculptures... sans oublier ses deux fleurons : la cathédrale Notre-Dame-du-Réal (XIIe et XIIIe siècles), la maison des Chanonges (XIIIesiècle) et la Tour Brune (XIIIe siècle). Dominant la ville, le mont Guillaume semble veiller sur la vie des Embrunais (pèlerinage chaque année en juillet).

Placettes ombragées, façades aux tons pastels ou colorés et fontaines bruissantes donnent à la ville une tonalité presque méridionale. Dominant la Durance, à l´extrémité du lac de Serre-Ponçon, le site exceptionnel d´Embrun vous permet de savourer les plaisirs de la montagne en alternance avec ceux de l´eau.

Patrimoines

Embrun, la Cathédrale © Mr Berthier  (collection) - Parc national des Ecrins Lorsque l´empire romain, au IVe siècle, adopte la religion chrétienne, Embrun, préfecture des Alpes cottiennes, accueille l´évêché. On célèbre toujours la mémoire du premier évêque, Saint-Marcellin, le 13 avril. La cathédrale Notre-Dame-du-Réal (XIIe et XIIIe siècles) est le monument religieux le plus important des Alpes françaises.

La tour Brune - Embrun © Jean-Philippe Tavaud  - Parc national des Ecrins Au cours des siècles, elle fut surtout connue pour son porche abritant une fresque aux vertus miraculeuses, représentant l´adoration des rois mages et détruite pendant la Révolution. Embrun fut pendant longtemps un lieu de pèlerinage.

À ses côtés se trouvent la maison des Chanonges (XIIIe siècle) et la Tour Brune (ancien donjon des archevêques, XIIIe siècle). Il ne reste que quelques chapelles de l´ancien couvent des Cordeliers, où l´on admire des fresques des XVe et XVIe siècles.

A faire, à voir

Le très riche patrimoine de l´ancienne capitale religieuse se laisse aisément découvrir, au détour des places et des ruelles. Côté sports et activités ludiques, l´éventail offert est très large, été comme hiver. Activités nautiques sur le lac et le plan d´eau d´Embrun (voile, planche à voile, aviron, canoë et kayak de mer, kite surf, ski nautique... ou baignade en famille), sports d´eau vive sur la Durance, l'Ubaye et les torrents de la région (canoë kayak, raft, nage en eau vive, canyoning), parapente, VTT, équitation, pêche, escalade, randonnée... Le GR 50 traverse la commune.

Et durant l´hiver, l´enneigement de l´Embrunais permet toutes les pratiques, depuis la balade en raquettes jusqu´aux nouvelles glisses, en passant par la randonnée à ski et le ski de fond.

Le centre d´information des Gourniers (Réallon, ouvert en été) et la Maison du Parc national des Écrins (Châteauroux-les-Alpes) accueillent le public (nformation, boutique, exposition, projections...) , et la Tour du Paysage, à Embrun, propose un espace muséographique original sur les paysages de l´Embrunais.

(Sources : site internet du Comité de promotion de l´Embrunais Serre-Ponçon).

A lire

Au Centre de documentation du Parc national des Ecrins :

  • Embrun et l'Embrunais à travers l'histoire, Général J. HUMBERT, Société d'Etudes des Hautes-Alpes, 508 p., 1972
  • Recherches sur les précipitations et les températures dans la région d'Embrun, BURLE P., PROSKOURIAKOFF H., Institut de Géographie Alpine, 138 p., 1967
  • Les peintures murales découvertes dans les restes de l'ancienne Eglise des cordeliers d'Embrun, ENAUD F., Société d'Etudes des Hautes-Alpes,  74 p., 1978
  • Les rameaux : Mystère du XVI° siècle en dialecte embrunais, ROYER L., Ouvrage tiré d'un manuscrit de la bibliothèque du Château d'Uriage, 79 p., 1927

 

Selection Rando Ecrins

Consulter les randonnées au départ ou passant par Embrun

Chapelle des Séyères - Mont Guillaume © Christian Couloumy - Parc national des Ecrins
Accouplement de sonneurs à ventre jaune - Les Lagiers -  Chorges © Marc Corail - Parc national des Ecrins
Renoncule à feuilles de platane © Mireille Coulon - Parc national des Ecrins
Cabane des Fontainiers © Christian Couloumy - Parc national des Ecrins
Porte de la forêt Embrun © Christian Couloumy - Parc national des Ecrins
Embrun et le cirque du Morgon © Michel Bouche - Parc national des Ecrins
Site des mares artificielles pour sonneur à ventre jaune plaine du roc d'Embrun © Mireille Coulon - Parc national des Ecrins
Le lac de l'Hivernet © Christian Couloumy - Parc national des Ecrins

Commune liée à l'OT de: 

Lieux d'accueil dans ce secteur