Opilions

-A A +A
  • Année(s) de réalisation : 2016
  • Auteur(s) : Étienne Iorio et agents du Parc national des Écrins
  • Nombre d’espèces et sous-espèces : 6

Phalangiidae ©FChevaillot Les opilions sont souvent pris, à tort, pour des araignées. Tout comme elles, ils font partie de la classe des arachnides et possèdent quatre paires de pattes. Mais ils s'en distinguent par leur corps en une seule partie, le thorax et l'abdomen ne faisant qu'un et par la possession d'une unique paire d'yeux. Ils ne sécrètent pas de fil à soie et ont pour la plupart de très longues et fines pattes. Ces petits animaux sans aucun danger pour l'homme chassent de petits insectes sur le sol et les feuilles et peuvent aussi se nourrir de nombreux déchets.

Localisation des observations d'opilions dans la Réserve intégrale de Lauvitel 2016 Réalisation du pré-inventaire

Les agents du Parc national ont prélevé des opilions par chasse à vue et au piège Barber. Les différents spécimens ont ensuite été envoyés à Étienne Iorio, taxonomiste indépendant, pour identification.

État des connaissances

Six espèces d'opilions ont été recensées. Plusieurs sont trouvées ou confirmées pour la première fois dans le département de l'Isère.

Vers un inventaire exhaustif et un suivi des populations

D'après Étienne Iorio, de nombreuses espèces sont encore à découvrir dans la Réserve de Lauvitel et plus généralement dans l'ensemble du parc national. La faible capacité de dispersion de ces arthropodes les cantonne souvent à une répartition très localisée, de nombreuses espèces sont donc endémiques. L'enjeu de conservation pour le Parc national en est d'autant plus important.

La chasse à vue et les pièges Barber s'avèrent bien complémentaires, puisque certains spécimens n'ont pu être capturés qu'à vue. Mais les pièges Barber utilisés seuls ne sont pas optimaux. E.IORIO recommande de privilégier la capture à vue associée à des relevés sur quadrats. Sur ces derniers, la litière de feuilles puis le sol sont prélevés. L’ensemble est passé dans des appareils « Berlese » permettant de récupérer la faune du sol. Enfin il convient de réaliser ces relevés à différentes altitudes car beaucoup d’espèces privilégient une altitude spécifique.

Opilion ©DelanatteBlandine

Les 6 espèces rencontrées :
  • Amilenus aurantiacus
  • Dicranopalpus gasteinensis
  • Histricostoma dentipalpe
  • Mitopus glacialis
  • Mitopus morio
  • Phalangiidae sp.

 

> Retour à la page : ATBI du Lauvitel, vers un inventaire général de la Biodiversité

Date de publication sur le site : 
Mardi, 19 Mars, 2019