Artistes et concert en Vénéon

-A A +A
A l'occasion d'une résidence d'artistes du projet culturel "VENEON apparitions disparitions", un concert à écouter et à danser est programmé vendredi 20 septembre, 20h30 à La Cordée, à Saint-Christophe-en-Oisans.

Peinture de Charles Bertier - XVII ème siècle - "Vallée du Vénéon" - Musée de Grenoble « Vénéon » est un programme de résidences d'artistes et chercheuses sur trois ans dans la vallée du Vénéon.

Deux premières veillées ont eu lieu en juillet, autour de la projection d'un film de montagne et d'un documentaire surla cueillette des noix au Kirghizstan.
C'est le début d'un projet culturel qui repose sur l'échange, sur les récits et qui s'appuie sur le cinéma documentaire, sur des ateliers de cartographies créées avec les habitants et enfin la création de courts métrages vidéos issus d'entretiens avec les habitants, touristes, usagers de la vallée du Vénéon.

Marie Moreau, artiste plasticienne et réalisatrice d’essais documentaires, compte parmi les initiateurs de ce projet culturel, soutenu, entre autres, par le Parc national : "Nous nous intéressons aux histoires et usages des habitant.e.s de cette vallée, nous nous interrogeons ensemble et de manière sensible aux disparitions et apparitions dans nos environnements... "

Concert à la cordée

Plusieurs veillées : projection de films, concerts (...) ponctuent ces résidences dont, ce vendredi 20 septembre, un concert à écouter et à danser, à 20h30 à La cordée à Saint-Christophe-en-Oisans.
Lucas Ravinale et Loup Uberto, proposeront des polyphonies du travailleur des champs. Le répertoire d’Italie du nord (Bergame, vallée de Po, Piémont, Vénétie), traditionnellement féminin et chanté a capella, est ici emmené vers la danse par un duo de chants et percussions sans territoire. 

Pandeiros, tamburelli, tambours de fanfare et vieux postes radios modifiés conduisent une transe étrange où rugissent des chants de partisans, de militaires pacifiés, de paysans espiègles.

Les glaciers disparaissent, la végétation se modifie, les montagnes se déplacent et emportent avec elles des montagnard.e.s... Certaines histoires commencent à s'oublier, d'autres à prendre voix. Depuis cette vallée qui serpente, se perd ou prend naissance dans les Écrins, nous regardons le monde et ses transformations. Par nos mots , nos silences et nos gestes d'« habitants » de ce pli terrestre nous racontons à nos manières un monde qui bouge très vite.

"Par ce projet de médiation culturelle nous entendons contribuer aux initiatives des habitants sur un volet culturelle et ainsi documenter la culture montagnarde en prise avec les transformations environnementales" ajoute la plasticienne.

Du 13 au 22 septembre, une résidence va permettre à Marie Moreau de réaliser des repérages et tournages. Pour ce projet, elle fera équipe avec  Djamila Daddi Addoun au montage et Julien Vadet au son. 

"Nous glanons des récits de disparitions et d'apparitions, sur les chemins, au bord des lacs, dans les refuges, les potagers, les cuisines, les bureaux, près des troupeaux ...

C'est parti...

Les résidences Vénéon #1 de 2019 sont soutenues par La communauté de communes de l'Oisans, Le Conseil Départemantal de l'Isère, La Direction Régionale des Affaires Culturelles DRAC et Le Parc national des Ecrins. Les communes de Venosc et Saint-Christophe en Oisans, et l'association La liaison apportent un soutien logistique.