PASTORALP : les pâturages face au changement climatique

-A A +A

Vunérabilité et stratégies d'adaptation des pâturages face aux impacts du changement climatique dans les Alpes sont au coeur du projet Pastoralp

C'est un projet développé dans le cadre du programme européen LIFE Climat qui implique 8 structures de part et d'autre de la frontière franco-italienne : Université de Florence, Agence Régionale pour l'Environnement et Institut Agricole Régional du Val d'Aoste, Parc national du Grand Paradis, côté Italie. Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) , IRSTEA, CNRS et Parc national des Ecrins, côté français.

L'objet : étudier les effets du changement climatique sur les alpages de nos territoires et d'essayer d'établir des stratégies d'adaptation pour une meilleure gestion des milieux. 

Reconnus parmi les écosystèmes les plus sensibles au changement climatique, les pâturages alpins sont considérés comme des "hot spot" des changements du climat et de l’utilisation des terrains. Dans ce contexte, les principaux objectifs du projet PASTORALP sont le développement  et l’adoption des stratégies de gestion basées sur des approches biophysiques et socio-économiques, pour diminuer la vulnérabilité et augmenter la résilience des pâturages alpins aux scénarios futurs de changement climatique.

Le projet repose sur une solide connaissance des principales caractéristiques biophysiques et socio-économiques qui sous-tendent le fonctionnement des écosystèmes pastoraux alpins et des impacts attendus du changement climatique sur ces communautés, en particulier en ce qui concerne deux parcs nationaux représentatifs des environnements alpins occidentaux : le Parc National des Ecrins (France) et le Parc National  du Grand Paradis (Italie). De plus, le projet implique une collaboration et une participation constantes des acteurs locaux à travers une approche réitérative. 

Le résultat final sera le développement d’une plateforme web opérationnelle pour promouvoir l’adoption et la diffusion des stratégies d’adaptation dans les deux parcs, conformément aux objectifs du « Domaine prioritaire d’adaptation au changement climatique » de l’UE. Les stratégies et les outils développés dans ce projet peuvent être appliqués facilement et avec succès également dans d’autres pâturages alpins.

Pour en savoir plus sur le LIFE PASTORALP, voir le site internet trilingue, à consulter dans sa version en français 

et sur PASTORALP facebook 

Lire aussi : Les alpages à la loupe

Le lancement du projet a eu lieu au parc national des Ecrins, à Vallouise
Lire l'article

Date de publication sur le site : 
Mercredi, 2 Mai, 2018