X comme... Xanthorie des murailles

-A A +A

Quelle drôle de nom ! Qu'est ce que ça peut bien être ?

La xanthorie des murailles est un lichen de couleur orange qui vit sur toutes sortes de supports : sur des écorces, des murs, des rochers. Avec sa belle couleur vive, on la remarque de loin ! En montagne, tu pourras l'observer couramment !

Le massif de l'Oisans depuis le plateau d'Emparis © M. Coulon, PNE

Qu'est ce qu'un lichen ?

Un lichen est un organisme composé de cellules de champignons et d'algues microscopiques. Les champignons sont minuscules, un peu comme des moisissures et les algues sont réduites à des cellules ; rien à voir avec celles que tu peux voir en bord de mer !

Dans un lichen, chacun apporte quelque chose à l'autre : les algues, qui peuvent fabriquer des sucres grâce à la lumière du soleil, en apportent aux champignons. Les champignons, qui peuvent trouver des sels minéraux dans l'eau de pluie ou dans la roche, en fournissent à l'algue. On dit qu'ils vivent en symbiose.

Il y a toutes sortes de lichens : on peut les diviser en deux grands groupes :

Rhizocarpon geographicum et autres lichens © D. Vincent, PNE - Les lichens formant une croute appliquée au support (on dit aussi "crustacés"). Ils y sont incrustés, on ne peut pas les détacher. Ils vivent sur des rochers ou sur des branches d'arbres.

 

 

 

- Les lichens formant des lanières, des filaments. On peut en trouver un peu partout : sur des arbres, la terre, les rochers.

 

 

 

 

Lichen © C. Albert, PNE Les lichens ne sont pas des parasites. Ils ont simplement besoin d'un support pour vivre. Ainsi, dans cette forêt, des lichens accrochés à des branches pendent en de belles draperies !

 

 

 

Les lichens sont des organismes extrêmement résistants à toutes les conditions climatiques. Ils résistent aussi bien à la chaleur qu'aux grands froids, à la sécheresse qu'à une grande humidité. Ils ont besoin de peu pour se nourrir. C'est pourquoi on trouve dans tous les milieux même les plus hostiles. En haute montagne, on en trouve encore là où les plantes ne peuvent plus pousser.

Il en existe sur la terre entière, sur tous les continents. Ce sont de plus des espèces pionnières c'est à dire colonisant des milieux où il n'y a encore pas de vie. Par exemple, on a pu étudier que sur des îles sortant de la mer, les premiers êtres vivants s'y établissant sont des lichens. Des fragments de lichens vivant sur un continent proche sont apportés par les vents sur ces îles et peuvent redonner de nouveaux lichens. Certains lichens sont très sensibles à certains éléments présents dans l'air, comme l'azote, par exemple. Pour cette raison, leur présence peut servir d'indicateur pour évaluer le niveau de pollution de l'air.

Et la xanthorie des murailles ?

Il existe des milliers d'espèces de lichens. Et de nombreuses espèces de xanthories !

La xanthorie des murailles vit dans le monde entier, sauf en Antarctique.

Si tu as le sens de l'observation, tu pourras remarquer qu'elle se développe souvent au dessus de rochers (blocs dans une prairie, arête rocheuse...).

C'est que les oiseaux ont l'habitude de venir se percher tout le temps au même endroit pour faire le guet ... et ils en profitent pour faire une petite fiente ! Or dans les fientes comme dans notre urine, il y a beaucoup d'azote, une substance que l'on trouve en abondance dans les engrais, le compost. La xanthorie des murailles apprécie beaucoup cet engrais naturel aussi se développe-t-elle très bien là où il y en a !

Xanthorie est un mot compliqué... Souhaites-tu en apprendre un autre, encore plus compliqué ? C'est ornithocoprophile ! Cela veut dire "qui aime les fientes d'oiseaux" ! (du grec ancien phile = qui aime, copro = excréments, ornitho = oiseaux)

Si tu veux épater ton entourage, dis lui que la xanthorie est un lichen ornithocoprophile !

A lire  :

Activités

Les lichens sont magnifiques : il y en a de toutes les couleurs : des verts, des gris, des blancs, des noirs, des jaunes, des oranges... et de toutes les formes !

Entraine-toi à les repérer, il y en a partout ! Puis amuse-toi à les dessiner, les photographier, à composer de petits tableaux...

Et n'oublie pas de les observer à la loupe !

Date de publication sur le site : 
Lundi, 31 Juillet, 2017