Z comme... Zygènes

-A A +A

Ce mot désigne des papillons que tu as peut-être déjà vu sans connaître leur nom. On les reconnaît facilement car ils sont rouge et noir. En montagne, on en voit un peu partout, aussi bien dans les vallées qu'en altitude.

Zygène de la petite coronille © D. Combrisson, PNE

Dans le parc national des Ecrins, il y a une vingtaine d'espèces de zygènes. Ce n'est pas toujours très facile de les identifier. Il faut regarder le nombre et la forme des taches rouges ainsi que d'autres détails parfois difficiles à observer.

Zygène transalpine sur centaurée © D. Vincent, PNE  Zygène de carniole © M-G. Nicolas, PNE

La zygène transalpine et la zygène de Carniole

Papillon de jour ou de nuit ?

On distingue chez les papillons deux grands groupes :

Les rhopalocères : un nom bien compliqué qui veut dire "antennes en massue" car leurs antennes ressemblent un peu aux massues qu'utilisent les jongleurs : elles sont terminées par une sorte de boule. Ces papillons volent tous durant la journée, on les appelle donc papillons de jour. On peut aussi les reconnaître à leurs ailes, qui se replient un peu comme un livre que l'on ferme.

Petit nacré © D. Combrisson, PNE Papillon demi-deuil © L. Imberdis, PNE

Des antennes en massue, des ailes refermées comme les pages d'un livre

Dent de scie © M. Corail, PNE Les hétérocères : un nom compliqué lui aussi pour expliquer que leurs antennes sont de différentes formes. La plupart d'entre eux vole pendant la nuit, c'est pourquoi on les nomme souvent papillons de nuit. Mais attention ! ... Certains, comme les zygènes, volent de jour ! Lorsqu'ils sont posés, leurs ailes restent à plat.

Des ailes qui restent à plat au repos

Alors plutôt que de dire que les zygènes sont des papillons de nuit qui volent de jour, il vaut mieux dire que ce sont des papillons hétérocères !

Le cycle de vie des zygènes

Le cycle de vie des zygènes est le même que pour les autres papillons : la femelle pond des oeufs sur une plante. Quand ceux-ci éclosent, il en sort de petites chenilles qui vont manger la plante sur laquelle elles sont nées, ou d'autres plantes. Comme elles grossissent mais que leur peau ne s'agrandit pas, elles muent plusieurs fois. Puis elles se changent en chrysalide. Et enfin des chrysalides, sortiront des papillons !

Et ainsi de suite !

Rouge et noir : attention, danger !

Dans le monde animal, des couleurs vives et tranchées, comme le noir et le rouge, ou le jaune et le rouge, signalent aux prédateurs éventuels qu'on est toxique ! Les zygènes, pour leur part, contiennent du cyanure, un poison très violent. Les prédateurs ont appris à reconnaître ces couleurs et ne mangent pas les animaux qui les portent.

Ecaille martre © B. Delenatte, PNE Ces couleurs avertissantes existent chez des insectes mais aussi chez des mille-pattes, des grenouilles, des salamandres, des serpents...

Couleurs avertissantes chez l'écaille martre (papillon hétérocère)

Mais il y a des petits malins ! Certains animaux complètement inoffensifs ont adopté ces tenues colorées ; ainsi ils ne sont pas mangés car les prédateurs pensent qu'ils sont toxiques !

Par exemple, les syrphes, des insectes proches des mouches et qui ne sont pas toxiques, se sont habillés de jaune et noir comme les guêpes. Comme ça, ils sont bien tranquilles !

Guèpe commune © O. Grosselin, PNE Syrphe sur fleurs de thym © M. Corail, PNE

Une guêpe et un syrphe

Quelques hétérocères volant le jour

Voici quelques hétérocères volant le jour et que tu pourras observer.

Moro sphynx sur rhododendrons © M. Corail, PNE Le moro sphinx

Ce papillon butine les fleurs en faisant du vol stationnaire devant celles-ci à la manière des colibris. Ses ailes battent alors très, très vite. Il déroule sa longue trompe pour aller puiser le précieux nectar.

 

Sphinx du liseron © B. Delenatte, PNE Le sphinx du liseron

Lui aussi utilise le vol stationnaire devant les fleurs. Il butine surtout le soir. Il est plus gros que le moro sphinx.

 

 

Ecaille chinée © C. Albert, PNE L'écaille chinée

On peut l'observer dans les endroits où il y a beaucoup de buissons et des arbres. Quand elle ferme les ailes de dessus bien à plat, elle devient noire rayée de blanc... ce qui lui permet de disparaître dans le feuillage des buissons. Si elle est un peu inquiétée, elle entrouvre les ailes de dessus et laisse apparaître le rouge de ses ailes de dessous. Rouge, blanc, noir... danger !

 

A lire :

A écouter :

Activités

Hétérocère ou rhopalocère ?

Amuse-toi avec les papillons : hétérocère ou rhopalocère ?

Voir fichier pdf à télécharger ci-dessous.

Dans la nature

Entraine-toi à observer les papillons, à reconnaître rhopalocères et hétérocères.

Fais une "collection" colorée de zygènes en les photographiant quand elles sont posées sur les fleurs. Généralement, elles ne sont pas trop farouches et on peut les approcher.

Document(s) à télécharger : 
Date de publication sur le site : 
Lundi, 21 Août, 2017