Biodiv'Ecrins s'enrichit au fil du confinement

-A A +A
Une vingtaine d'espèces bénéficie, chaque jour, de textes de descriptions et d'images mis en ligne dans l'atlas du Parc national par ses agents. Un effet positif du confinement pour cet outil de partage des connaissances.

Chaque jour de confinement apporte son lot de nouveautés dans l'atlas en ligne Biodiv'Ecrins.

On leur a "coupé" les jambes ? Alors, la tête et la plume d'un groupe d'agents du Parc est en ébullition. 

Marie au jardincyril à son bureau personnel
Marie-Geneviève coordonne et anime l'outil participatif. Cyril compte parmi l'équipe des "relecteurs".

Dès lors que les protocoles de suivis de la faune et de la flore sont à l'arrêt et faute d'y verser des données d'observations, ce sont des contenus en textes et en images qui viennent compléter cet outil de partage des connaissances.

Après l'élan et le gros travail réalisé à sa création, en 2016, contribuer aux contenus textuels de Biodiv'Ecrins fait partie des "tâches de fond" que les agents du Parc réalisent... quand ils le peuvent.  Voire quand ils y pensent.

=> Biodiv'Ecrins, la connaissance en direct - novembre 2016

A la faveur du confinement, une dynamique collective d'écriture rassemble un groupe de rédacteurs qui sont aussi relecteurs, voire des "experts" d'un groupe d'espèces. "On apprend des choses tous les jours, en faisant des recherches pour écrire ou en relisant les fiches écrites par les collègues" s'enthousiasme Cyril. Chaque jour, les descriptions d'une vingtaine d'espèces sont ajoutées dans l'atlas en ligne, parfois avec des images...

Hélene en aprem Metellina segmentata-  photo M Corail - Parc national des Ecrins
Hélène, la documentaliste du Parc, alimente l'atlas en fouinant dans la photothèque ou avec les images qu'elle reçoit.
Connaissez-vous Metellina segmentata ?

L'ensemble des "taxons" connus dans les Ecrins figure dans l'atlas Biodiv'ecrins,parce qu'ils ont fait l'objet d'une observation versée dans les bases de données du Parc national par ses agents ou certains spécialistes participant aux protocoles.

L'atlas Biodiv'Ecrins en chiffres

  • 2 020 (!) espèces de flore,
  • 401 espèces de faune vertébrées
  • 3 086 invertébrés dont d'improbables petites bêtes, connues des seuls spécialistes et dont on ne dispose pas forcément du portrait

biodiversite.ecrins-parcnational.fr

Thierry à l'affût
En Vallouise, Thierry a "posé" son affût de photographe... dans son jardin. Et il continue d'alimenter la photothèque du Parc national, en "shootant" quelques espèces de la vallée.

Manu au salon "Je n'avais jamais passé autant de temps à faire de la botanique depuis le début de ma carrière !" : dans le Valbonnais, Emmanuel, technicien patrimoine, s'est attelé plus particulièrement aux "fiches flore" et notamment aux petites plantes communes rencontrées lors de ses sorties "dérogatoires" qui n'étaient pas encore décrites dans l'atlas. Difficile de faire de la détermination sur place dans le temps imparti. Il ramène des prélèvements à la maison qu'il détemine sous la loupe binoculaire sur la table du salon.

Sur notre page Facebook, certains agents vous concoctent aussi des "doses de nature", cocktails de leurs coups de coeur et d'instants de nature partagés, images à l'appui assortis des liens vers Biodiv'Ecrins pour en savoir plus.
 

Beaucoup moins nombreuses qu'à l'habitude, les observations continuent pourtant d'abonder l'atlas "Biodiv'Ecrins". Inévitablement, elles forment la cartographie des lieux d'habitation des agents du Parc dans les vallées....