La restauration végétale d'une piste de ski du Champsaur, citée en exemple

-A A +A
La technique de restauration végétale utilisée à Saint-Léger-les-Mélèzes est mise en avant par l'office international de l'eau parmi dix expériences mises en oeuvre pour réduire l'érosion et améliorer la rétention d'eau.

Dans la station de ski de Saint-Léger-les-Mélèzes, une piste de ski creusée par des travaux de remodelage a fait l’objet d’une re-végétalisation avec des espèces locales. Cette expérience compte parmi les dix réalisations valorisée par l'Office international de l'eau dans son dernier rapport. 

Piste vernie rouge, avant la revégétalisation - CBNA Piste vernie rouge, deux ans après la revégétalisation - CBNA
La piste de Vernie rouge, avant l'ensemencement, puis deux ans après la révégétalisation.

L’objectif était de réduire rapidement le phénomène d’érosion, d’augmenter la rétention de la neige sur la piste, d’améliorer l’intégration paysagère de la station et de permettre une activité de pâturage sur la piste en été.

Piste vernie rouge, lors de l'ensemencement - CBNA La restauration de la végétation s’est faite par la technique dite «du foin vert», qui consiste à ensemencer la piste avec du foin préalablement récolté dans une prairie de fauche naturelle à proximité. Elle permet de favoriser l’implantation d’un cortège d’espèces diversifié et adapté aux conditions écologiques locales. Ce projet de restauration s’inscrivait dans le programme Sem’ les Alpes,visant le développement de techniques de végétalisation adaptées aux zones dégradées en montagne alpine.

Les travaux ont été réalisés par le conservatoire Botanique national Alpin et la commune, avec un accompagnement du Parc national des Ecrins.
Ils sont détaillés parmi dix retours d'expériences de "mesures naturelles de rétention d'eau" présentées par l’Office international de l'eau (OIEau).

Sur le site de l'Office international de l'eau (OIEau) : Les mesures naturelles de rétention d’eau : 10 retours d’expérience en France métropolitaine
=> Retour d'expérience - Piste de Vernie rouge - Saint-Léger-les-Mélèzes

Cette association facilite les échanges entre les acteurs du monde de l'eau (concepteurs, gestionnaires, industriels, formateurs, chercheurs, utilisateurs de l'eau...) avec de l'appui technique, de la formation professionnelle et de la diffusion d'information.

Face au réchauffement climatique, la rétention de l'eau est devenue un enjeu important puisqu'elle contribue à réduire les déficits en eau et à améliorer la qualité des eaux. La rétention d'eau permet également de prévenir les risques d’inondation, d'améliorer la capacité de stockage d’eau dans les sols ou encore de restaurer des écosystèmes aquatiques et des aquifères.

Lire aussi : Les prairies de Valjouffrey en phase de restauration - juin 2016