Les CP-CE1 et les oiseaux des jardins

-A A +A
Fiche descriptive : 
  • Année scolaire : 2019-2020
  • Ecole de Saint-Jean Saint-Nicolas
Commune : 
Saint-Jean Saint-Nicolas
En contribuant au site "vigie-nature-école", les écoliers ont appris comment reconnaître les oiseaux qui les entourent

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 La classe des CP-CE1 de Sandrine Dersoire, à l'école de Pont du Fossé a travaillé avec Emanuel Evin, garde-moniteur du Parc national... jusqu'au moment du confinement.

« Cette année, nous avons travaillé sur les oiseaux de jardin. Grâce en particulier au site « vigienature-ecole ». Le garde du parc, Emanuel Evin a pu nous expliquer à quoi servait une clef de détermination et comment l’utiliser. Avant la saison d’hiver, lors de deux séances en classe, nous nous sommes entraînés à reconnaître les oiseaux de jardins.

Nous avons insisté sur les 10 espèces suivantes.

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020
Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Des mangeoires pour les observer, une sortie pour les écouter !

Et puis nous avons construit avec notre maîtresse Sandrine, des mangeoires que nous avons installées dans la cour de récré et dans le jardin de l’école. Chaque semaine de l’hiver, nous avons pu, ainsi, faire nos observations.

En février, nous avons réalisé une sortie avec Manu, le garde du parc sur la colline de Frustelle, juste au dessus de l’école, pour voir et écouter les oiseaux.

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

On entend mieux avec nos mains ! Ou quand on ferme les yeux.

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Le sentier du petit trappeur... un terrain d'aventure !

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020
Petite grimpette dans les feuilles de hêtres et plein d'observations...

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Des crottes toutes fraîches, de quel animal ? Un Chevreuil certainement....
Oh une souche. Des trous de pic sont bien visibles. Mais que cherche le pic vert? (ou le pic noir d'ailleurs!)

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020
Une partie de l'écorce se détache facilement, voyons ce qu'elle nous cache...
oh, de jolis gros vers bien appétissants !

En écoutant les oiseaux qui nous entourent, nous réalisons une carte auditive.

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Arrivée au sommet, à la croix de Frustelle 1305 mètres d'altitude !

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Sous la croix, on est comme illuminés...

Un peu d’histoire tirée de wikipédia :

« La légende de Frustelle(ou Frustel)

L'écrivain régionaliste Faure du Serre a écrit un poème épique en quatre « chants », relatant la légende selon laquelle Frustelle serait le nom d'une vieille femme qui aurait tenté de maintenir sur le sommet de la colline de Montorcier le service de la cloche de l'église primitive, abandonné par le sacristain. Il y relate, en l'enjolivant, l'épisode —réel— de l'enlèvement de la cloche par le curé de la nouvelle paroisse de Saint-Nicolas, et le procès qui lui fut fait à ce propos par les habitants de Pont-du-Fossé :

Montorcier est une ancienne seigneurie dont le siège était dans le haut-Champsaur. Les dauphins de Viennois y établirent un somptueux château, que le dauphin royal Louis II, futur Louis XI de France, fréquenta assidument.

Montorcier est la francisation de Mons Orsierus (la montagne des ours)1, ancien nom d'une colline qui domine la vallée du Drac en aval du confluent du Drac noir et du Drac blanc, à la hauteur du village actuel de Pont-du-Fossé. Cette colline est aujourd'hui nommée Frustelle, ou Frustel, et ne porte que quelques ruines. »

Et on attaque la descente sportive !

Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020 Vigie école oiseaux des jardins - ecole pont du fossé avec le Parc national des Ecrins - 2019/2020

Le 16 mars, notre président de la république, Emmanuel MACRON, a annoncé le « confinement », pour lutter contre le fameux « coronavirus » COV-19.

Alors depuis, nous sommes restés à la maison. Sandrine, notre maîtresse a du annuler un rendez-vous avec le garde, le 24 mars, lors duquel nous devions parler des chouettes et autres rapaces du Champsaur.

Les 4 et 5 juin, nous devons partir en voyage de classe avec notre maîtresse Sandrine, pour découvrir la Camargue. Manu nous accompagnera. Il paraît que l’on doit y découvrir pleins d’oiseaux...en espérant que ce maudit virus qui rode ne change pas trop le projet des maîtresses… nous souhaitons patience et bon confinement à chacun. »

 

Manu le garde-moniteur a envoyé plein d'infos !

« Comme je n’ai pas pu venir vous voir en classe le 24 mars, comme prévu initialement, je vous fais suivre quatre textes de mon collègue Bernard THOMAS, garde-moniteur à la retraite. Ils parlent des rapaces diurnes que l’on peut voir dans le Champsaur. Certains sont là toute l’année (premier texte), d’autres viennent nicher (deuxième texte), d’autres encore ne sont que de passage (3ème texte).

Dans le dernier texte, il raconte sa découverte d’une aire d’aigle (au-dessus de l’école, ou presque) en 2001. En attendant de revenir vous voir, je vous souhaite moi aussi un bon confinement et de bonnes observations d’oiseaux dans votre jardin ou autour de chez vous ! »