Le plaisir de la trace et du respect

-A A +A
Ski de randonnée - Freissinières - © T-Maillet - Parc national des Écrins
Les initiatives et les outils d'information se multiplient pour conjuguer la pratique des sports de nature et préserver la faune en hiver. Une toute récente campagne vient d'être lancée à l'échelle de l'arc alpin, portée par les espaces naturels protégés. Parallèlement, le projet "biodiv'sports" prévoit d'identifier des zones sensibles pour certaines espèces, en concertation avec les pratiquants de sports de nature.

Chamois dans le neige © JP Telmon - Parc national des ÉcrinsChuut... c'est l'hiver, une période difficile pendant laquelle la faune de montagne dépense toute son énergie à survivre.

Les multiples dérangements, liés à une fréquentation accrue du milieu naturel, peuvent lui être fatals.

C'est ce message d'information qui, depuis une quinzaine d'années, est délivré de manière systématique par les agents du Parc national des Ecrins lors des animations qu'ils proposent tout au long de l'hiver et à l'occasion d'évènements auxquels ils sont associés. Les accompagnateurs en montagne ont été parmi les premiers à accompagner le Parc national dans ces efforts de sensibilisation et autour du slogan "Chuut...", relayés par les fédérations de pratiquants et associations de protection de la nature.
Les sorties de découverte hivernales estampillées par la marque "Esprit parc national" s'inscrivent naturellement dans cette attention au milieu naturel et à ses hôtes.


Sur le terrain, des "zone de quiétude" ont été aménagées et signalées sur des itinéraires de randonnée. Une expérience engagée depuis 2011 du côté de la crête de la Seyte (site Natura 2000), à l'Argentière-la-Bessée.

Tétras lyre : travaux d'été sur la crête de la Seyte - 2016
La protection du tétras lyre à la crête de la Seyte : une réussite ?  2015
Des zones de refuge pour les tétras-lyre- 2012

 

Panneau et fanion pour la protection des tétras-lyre - itinéraire randonnée de la Seyte - L'Argentière-la-Bessée - © C.Coursier - Parc national des Écrins Panneau et fanion pour la protection des tétras-lyre - itinéraire randonnée de la Seyte - L'Argentière-la-Bessée - © C.Coursier - Parc national des Écrins

A l'automne dernier, dans le cadre de "mesures compensatoires" d'aménagements de stations, une opération similaire a été  réalisée à Orcières-Merlette, sur l'itinéraire de la Recula.
Orcières : refuge d'hiver pour les tétras de la Recula - novembre 2017

biodiv'sports La prise de conscience s'est aujourd'hui généralisée. De nombreuses organisations et instances publiques des pays alpins sont engagées dans des activités de sensibilisation.

Au-delà des gestionnaires d'espaces naturels, ce sont les pratiquants, attachés au milieu montagnard et à sa préservation, qui s'engagent pour diffuser les enjeux environnementaux.

Le projet "Biodiv'sports" qui se met en place actuellement, vise à concilier les pratiques sportives et le respect de la biodiversité.

Il rassemble notamment les gestionnaires d'espaces naturels, les fédérations de pratiquants et les associations de connaissance et de protection de la nature. 

En conjuguant la réalité des pratiques sportives et les connaissances acquises par les espaces naturels concernant les habitats et les espèces sur ces sites, des zones sensibles seront définies dans le cadre d'une concertation locale et avec les pratiquants.

Lagopède hiver - © M.Corail - Parc national des Écrins - Parc national des Écrins Les zones réglementées, tout comme les zones sensibles repérées dans le cadre d'une concertation, devront être en lien avec des pratiques sportives connues. Un outil informatique est en cours de développement pour diffuser ces informations. Avec le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, de la Fondation PETZL et du Département de l'Isère, il ne s'agit pas de créer un site internet dédié mais d'informer les pratiquants directement sur les cartes des sites d'itinéraires qu'ils consultent, en amont des sorties. 

Dans les Ecrins, les galliformes de montagne, l'aigle royal, le faucon pélerin et le bouquetin comptent parmi les espèces sensibles au dérangement lors de certaines pratiques sportives. C'est en Oisans, en reliant la pratique de la randonnée à ski et la présence des galliformes de montagne, qu'une première expérience de concertation va être engagée.

Be part og the mountain

Pour sensibiliser les participants au problème et contribuer à la visibilité des nombreuses initiatives existantes, le réseau alpin des espaces protégés ALPARC a développé une communication conjointe. Sous l'intiluté « Be Part of the Mountain », cette coopération internationale veut allier – dans les Alpes - des espaces protégés, des organisations de protection de la nature, des collectivités, des clubs alpins et des ambassadeurs. 

Parmis les outils qui visent à convaincre les pratiquants de se comporter de manière responsable et d'éviter de skier dans les zones sensibles, un site internet est à découvrir « www.bepartofthemountain.org » ainsi qu'un clip-vidéo.

Winter is calling... 

La neige est abondante et les pentes encore vierges. Vous préparez vos affaires pour un tour en ski de rando ou pour une journée de ride depuis le temps. Vous avez hâte d'y être et de vous éclater. Vous ne seriez toutefois pas seuls. En montagne, les animaux sauvages ont ralenti leur rythme de vie. Ils adaptent des comportements spécifiques pour survivre à l'hiver et pour se protéger contre les prédateurs.

Votre espace de liberté, votre terrain de jeux, c’est leur espace de vie.
Cet hiver, à vous de choisir votre trace.
Clip – vidéo 

La tua area di libertà, il tuo spazio di divertimento è il loro spazio vitale.
-
Dein Freiraum, Dein Spielplatz, ist ihr Lebensraum.
-
Your space of freedom, your playground, it is their living space.
This winter, it's up to you to choose your track !

And always remember, in the mountains, we are only guests.

Et surtout n'oubliez pas, en montagne, nous sommes seulement des invités

www.bepartofthemountain.org

Le site internet est disponible pour l'instant uniquement en langue anglaise
Pour d'autres informations, télécharger le communiqué de presse en pied de page.

 

Sortie hiver Esprit parc national avec Fabrice Morin - Oisans - photo E.Rondeau - parcs nationaux de France

Dans les Écrins, des rendez-vous thématiques vous invitent à la découverte des traces et indices : Voir l'agenda

 

Esprit parc national : sorties et séjour de découverte hivernale : Avec l'estampille de la marque nationale des parcs nationaux, encadrés par un accompagnateur en montagne, partez à la découverte respectueuse de la magie de l'hiver dans les Écrins, pour une ou plusieurs journées ...
Soyons les invités de l'hiver, dans une approche humble et respectueuse de la nature et de ses hôtes.

Piste renard © M.Corail - Parc national des ÉcrinsDossier : L'hiver à la trace 
Quand la neige recouvre les Écrins, les animaux sauvages, qui n’hibernent ou n’émigrent pas, continuent tant bien que mal de se nourrir et de se déplacer. Le manteau neigeux devient alors une page blanche sur laquelle s’inscrit bon nombre de traces. Mais d’autres indices laissent aussi deviner leur présence...

Survivre à l'hiver, une exposition sur les adaptations et les fragilités de la faune et de la flore en période hivernale, à voir au Casset (Le Monêtier-les-Bains) jusqu'au 11 mars

Dépliant Chuuut, c'est l'hiver

Des indices à la traces, une exposition à visiter en famille à la Maison du Parc de Briançon

Lire aussi : Lautaret : des règles à respecter - novembre 2014
Snow kite : une pratique encadrée - janvier 2011

DOSSIER : La faune en hiver : survivre ! - décembre 2014

 

MW-ch - neige sauvageLe site Nature isère a réalisé un dossier  "Vie et survie des animaux et des végétaux en hiver"

L'association Mountain wilderness Suisse a réalisé une plaquette "Neige sauvage" et une campagne de sensibilisation éponyme pour "Les sports de neige avec compréhension et considération"

Document(s) à télécharger :